Nokia Lumia 800 / Sosh / Fanboy… Quel programme

Retour aux sources : Nokia…

Il est loin le temps de mon premier téléphone portable : l’antique 8210 du constructeur finlandais. Après un passage chez Samsung, je reviens à ma première marque !

J’avais retardé mon achat de mobile pour attendre l’annonce du Lumia 900 de Nokia. Mais le délai annoncé de 3 mois minimum avant son lancement et pour le moment uniquement en Amérique (en attendant le WMC en février de Barcelone), j’ai décidé de sauter le pas et de me contenter (pour le moment…) du Lumia 800, dont la campagne de pub massive est visible ces derniers temps (au moins sur Paris en tous cas) mais pas assez marquante à mon goût.

Nokia lumia 800

Son design élancé laisse penser qu’il est fin mais au final, il correspond  à l’épaisseur de mon i900 qui pourtant parait bien plus massif.

En main le produit est bien fini, l’idée de fournir une surcouche en caoutchouc est vraiment bonne, on ne gâche pas la belle forme de l’appareil avec un étui que l’on aurait de tout façon acheté.

Le seul bémol matériel pour le moment et la protection du port mini-USB pour la connexion au PC ou pour le chargeur, qui est assez peu pratique et qui ne devrait pas tenir la durée à mon avis.

… mais de la nouveauté

Les lecteurs de la première heure savent mon intérêt pour le nouveau système d’exploitation mobile de Microsoft : Windows Phone. Je ne reviendrais pas sur les différences entre les 2 autres OS majeurs mobiles (iOS et Android), mais la jeune plateforme Windowsienne se rapproche tranquillement de ses rivales : le Market Place arborant déjà une belle diversité d’applications. Le système a gagné beaucoup en maturité depuis l’arrivé de la mise à jour Mango, même si il reste quelques fonctionnalités manquantes, le tout avec une interface séduisante et rapide (bien qu’un peu austère à première vue).

Le fer de lance Nokia a permis aussi à d’autres constructeurs de mettre en avant un peu la plateforme (j’ai aperçu des pubs pour le HTC Titan et le Samsung Omnia W…) mais le manque de vendeurs proposant cette alternative est encore une réalité, ces derniers prônant le sacro-saint iPhone ou des terminaux Android.

Il a pas free, il a rien compris ?

Avec mon changement de mobile, vient aussi un changement d’opérateur, quittant ainsi mon antique formule smartphone de SFR. On a pu voir ces derniers jours pas mal d’effervescence au sujet de la téléphonie mobile avec l’arrivé d’un nouveau opérateur (non virtuel) sur le marché. Et on peut dire à postiori, que l’attente du Lumia m’a été favorable, pécuniairement parlant. L’arrivé des offres de Free a fait un peu bouger les offres « low-cost » antérieures, permettant une économie non négligeable.

Mais pourquoi donc avoir choisi autre chose que Free ? Tout d’abord, une question de prix, même si l’offre de Free propose plus d’options, le forfait proposé par Sosh rentre parfaitement dans ce que je souhaite (seul le fair-use de 3Go me serait peut-être utile mais cela reste anecdotique : je ne dépasse jamais les 500mo actuellement…), aucune raison de payer plus. Je suis également un peu prudent sur les révolutions du jour au lendemain : un réseau d’antenne, ce n’est pas une petite chose à mettre en place (malgré l’itinérance d’Orange, qui introduit le roaming sur le territoire français…), et je pense que par le passé, Free a essuyé quelques écueils technologiques au lancement de nouveaux produits (les fameux clients béta-testeurs…).

Mon mien est mieux

Après ces considérations techniques, viens ma petite note d’humeur : ces fameuses personnes qui défendent (aveuglement et donc subjectivement) corps et âme un produit et plus généralement une marque, plus communément appelées « Fanboys ».

Ces petites armées de sympathisants engagés, sont un outil marketing fabuleux : elles permettent de diffuser des idées à moindre coût et de manière efficace : une personne engagée sera plus convaincante qu’un commercial qui vante un produit dans un but alimentaire.

Même le marketing commence à se les approprier, comme on peut le voir dans le clip télévisé pour le compte de Renault, dans lequel on aperçoit un client (que l’on pense employé) expliquer à une autre cliente les avantages du contrat d’entretien…

L’exemple le plus parlant est celui de la marque à la pomme : en quelques années, l’entreprise a su capter le cœur de nombreux technophiles qui n’ont désormais d’yeux que pour leurs iMac, iPhone ou iPad. Leur communication à base de KeyNote, des leaks plus ou moins contrôlés, de photos de personnes bravant vents et tempêtes devant leur AppleStore pour avoir le privilège de posséder le dernier fleuron de la marque avant les autres, de pénuries… est une machine bien huilée, au point que l’annonce de la mort de Steve Jobs a eu plus de retentissements que la mort d’un dirigeant d’état.

Le phénomène a pris tellement d’ampleur, qu’au final il est entré dans le sens commun que les iXxx sont les machines must-have, alors qu’il existe de la concurrence plausible (même si ca ne retire en rien leurs qualités).

On pourrait faire un parallèle rapide en replaçant le mot « marque » par le mot « parti politique », pour se rendre compte que le phénomène n’est pas si nouveau et qu’il est en parti adapté à l’économie. Même si les politiques commencent à utiliser les nouveaux moyens à leur disposition pour créer le « buzz »…

Ce n’est pas cela en soit qui est critiquable, cela est même plutôt une bonne chose que des personnes connaissant un produit en vantent ces mérites (on peut plus ou moins dire de moi-même que je suis pro-Microsoft). Comme pour toute chose, il s’agit surtout des cas extrémistes, critiquant toutes les solutions alternatives à « leur » produit sans faire de comparatifs objectifs…

Il suffit de se rendre, par exemple pour le mobile, sur un sujet parlant de iOs, Android, Windows Phone, ou tout autre Os, et de lire quelques commentaires, et on se rends très vite compte que ces fameux FanBoys s’en donnent à cœur joie, même si le sujet initial n’a pas vraiment de rapport avec leur solution qui est, bien sur, meilleure.

Mais pourquoi en parler ici ? Parce que Free a très bien compris la communication façon Apple et l’a plutôt assez bien appliquée (une campagne qui n’a quasiment rien coûtée mais qui a été plutôt bien relayée dans les médias, peu importe ce qu’en dit Xavier Niel). Malgré le fait que les 2 entreprises ont des cibles technophiles mais quand même assez différentes : branché, axé sur la simplicité et le design pour Apple / Plutôt culture geek, malin, et voulant toujours plus de fonctionnalités pour Free.

Et lors de ma recherche de mon forfait idéal, si l’arrivée de Free a été bénéfique pour mon porte-monnaie, la lecture de sujets sur la mobilité a été assez pénible, n’importe quel modérateur sur un forum peut en témoigner ! Surtout si ce forum est technophile, ie : plus propice à héberger un débat sans argument et plein de mauvaise fois (des 2 côtés) sur telle ou telle technologie/marque, sur de nombreuses pages.

Pour exemple, les défenseurs de Free qui demandent (enfin dénigrent ceux qui ne le font pas) de ne pas prendre des forfaits, moins cher et plus adapté à leur consommation (mon cas), mais de prendre Free, plus cher, parce qu’ils ont baissés les prix… La logique m’échappe un peu…

Le fait de pouvoir lire les avis de différents utilisateurs sur un produit est utile (bien qu’il s’agisse des mécontents qui se plaignent le plus souvent), mais pour voir lire des avis objectifs, cela serait encore mieux !

Partager :

Windows Phone 7 : Coup de foudre / Coup de gueule

Jeudi 21 Octobre 2010 : Hormis les galères monstrueuses ce matin sur le RER (1h30 à poireauter avant d’avoir un train) dues aux manifestations concernant la réforme de la retraite, il s’agissait du lancement national du nouvel OS Mobile de Microsoft : Windows Phone 7.

Windows Phone 7

Coup de foudre

Bon, il ne s’agissait pas vraiment d’un coup de foudre vu que je suivais avec beaucoup d’attention l’évolution de cet OS, mais je voulais vérifier si ma « première impression » se confirmait en ayant un appareil en main, et je n’ai pas été déçu.

Mais pourquoi s’intéresser à un nouvel OS alors qu’au niveau Smartphone, on va dire qu’il y a quand même pas mal d’acteurs qui ont déjà fait leurs preuves (iOS et Android pour ne pas les citer), qui plus est, Microsoft?

Microsoft, le chat noir de l’informatique (qui n’a jamais lancé une petite boutade sur les écrans bleus ou sur le Ctrl+Alt+Suppr?). Certes il y a quelques années, cette image était plausible, mais cela bouge et les derniers projets (Seven, Office, Xbox, même les services Windows Live et le Zune m’ont très agréablement surpris) en apportent la preuve, ce billet publié sur Le Journal du Geek résume très bien mon impression. De plus, Apple et Google ne sont pas mieux et sans doutes pire.

Mais en dehors de ces préjugés, c’est bien sur le produit lui même que j’avais flashé. Sans entrer dans les détails (de nombreux tests sont disponibles à l’heure actuelle), l’interface globale est pensée de sorte à ce que le maximum d’informations soit accessibles le plus rapidement possible. Exit donc le classique panel de sélection d’applications et voilà une page d’accueil totalement personnalisable (au niveau des informations, l’IHM en elle même est quand même assez rigide). Au premier coup d’œil, on peut penser que c’est pas très joli, des carrés d’une couleur avec du texte d’une autre. Personnellement, je trouve ça vraiment sympa et surtout, il y a un nombre d’informations vraiment appréciable pour un écran d’accueil. J’ai testé les grandes fonctionnalités rapidement, tout est extrêmement fluide, aucune saccade, très intuitif (au bout de quelques minutes, on comprends le fonctionnement des boutons ainsi que les défilements d’écran, on trouve l’option que l’on cherche à l’endroit où l’on pense qu’elle se trouve…), les animations de transitions sont belles et ne sont pas trop intrusives. Bref, minimaliste, soigné, sans en faire trop.

Windows Phone 7 : Apercu

  • Hub contact : Le répertoire classique d’un téléphone, les contacts avec leurs numéros, leurs mails, leurs adresses… mais pas uniquement. Il s’agit vraiment d’un centre social. Intégration poussée avec Facebook, Gmail, Windows Live… avec possibilité de rapprocher plusieurs comptes. Il y a aussi les  fonctions calendriers, sms, mms… téléphone… assez classiques.
  • Internet : Version de IE mobile, navigation rapide et précise, même sur des sites non optimisés. Par contre, la gestion des favoris m’a l’air grandement améliorable. Des versions de Firefox ou Opera apparaitront sans aucun doutes.
  • Photos : Tous les appareils possèdent un appareil photo. Les photos prises sont rangées directement dans le hub Photo, qui regroupe aussi les photos issues de FB et autres réseaux sociaux.
  • Zune : Il s’agit de l’aspect multimédia de l’OS. Cela ne m’intéresse pas trop, le player m’a l’air classique, les codecs acceptés restreints. La partie hub est par contre très bien foutue, en dehors de sa bibliothèque personnelle, il y a pleins d’infos en plus tirées du net, des albums, des artistes similaires, des bio… A essayer, mais même si je préfère utiliser un appareil multimédia dédié, c’est assez bluffant.
  • Xbox live : La partie jeux de la plateforme, sans doute là où l’OS peut tirer son épingle du jeu (sans jeu (sic) de mot). Pas trop testé mais les retours sont positifs, mais j’ai un peu de mal à me faire aux jeux sur téléphone, qui sait…
  • Office : Encore une fonctionnalité qui a son importance pour certaines personnes (pour anecdote, la charmante jeune femme avec qui j’ai partagé la démonstration était principalement intéressée par cette fonctionnalité). Powerpoint, Excel, Word, tout est utilisable assez facilement (mais quand même assez limité), qui peut être utile pour relire et faire des modifications de dernières minutes, mais ne vous attendez pas à avoir une productivité importante, on est pas sur un desktop quand même…
  • Map : Utilise le service de Map de Microsoft, semblable à Google Maps, mais un peu moins évolué à première vue. Ca m’a quand même l’air utilisable et on peut l’utiliser pour se repérer. Et puis si WP7 a du succès, je suis quasiment certain que Google adaptera quelque chose :)

Alors certes, il y a pas mal de fonctionnalités manquantes, le copier-coller (ils auraient quand même pu y penser, surtout après le tolé d’Apple sur cette fonctionnalité, elle arrivera en Janvier), le multi-tache qui n’est pas ouvert pour les applications tierces, pas de mass-storage (Zune remplace quand même avantageusement iTunes, mais quid des systèmes alternatifs?)… Je regrette aussi la non présence d’un agrégateur de flux RSS mais il va bien y avoir des applications qui vont se charger de ça.

Pour ma part, j’ai confiance et je pense qu’au bout de quelques mises à jour, le système sera vraiment pas mal au niveau fonctionnalités, tout système a son lancement n’a pas toutes les fonctionnalités, même si Microsoft a décidé de (re)rentrer très tard sur ce marché. Même actuellement, je trouve qu’il n’a vraiment pas à rougir face aux concurrents, certes il est jeune mais assez innovant, l’interface est vraiment une perle et sort vraiment des sentiers marqués (par Apple).

Mon abonnement se termine ce mois-ci et j’ai bien envie de switcher sur un HTC7 Trophy ou Mozart voir un Samsung Omnia . Mais je vais essayer de me retenir et attendre le HTC 7 Pro qui doit arriver en début d’année prochaine, un clavier physique est vraiment un plus je trouve, tellement plus pratique pour écrire des messages.

HTC 7 Pro

Coup de gueule

Le lancement, indépendamment du produit, est pour ma part raté. WP7 a été lancé en Europe avant la terre natale de Microsoft, youpi. Sauf qu’au jour de la sortie, on a pas grand chose à se mettre sous la dent. Pour ma part, j’ai été au centre commercial Italie 2 à Paris. Il était sensé y avoir des animations pour le lancement, j’ai eu le droit à un flyer avec un code barre avec un espoir de gagner un téléphone LG. Bref, on a connu plus folichon. Il y avait pas mal d’affiches à l’extérieur du centre commercial.

Orange était le partenaire partenaire pour le lancement, on est loin des files d’attentes devant les boutiques lors des lancements des iPhones (ils sont forts Apple quand même…). Mais ce n’était pas pour me déplaire, loin de déchainer les foules (il était certes 19H), on était donc uniquement 2 à assister à une petite démonstration et poser diverses questions, ainsi que jouer un petit moment avec le téléphone, le tout étalé sur une grande demi-heure. La démonstratrice (de Microsoft et non d’Orange) était agréable et faisait le tour de l’application, c’est approximatif sur certains points mais c’était essentiellement pour tester le système « en vrai » que j’étais venu.

Autre raté, il y avait visiblement un seul téléphone de démonstration (LG) dans tout le centre, impossible à trouver dans d’autres boutiques, impossible de tester les autres modèles. Pire, aucun stock de vente n’était disponible, il n’y avait que la précommande de possible sur certains mobiles, faute à Microsoft ou aux constructeurs ou aux grèves? Qu’importe, un lancement plus travaillé n’aurait vraiment pas été du luxe.

Pour conclure, si vous cherchez un nouveau téléphone, je vous  conseille vivement de tester ce nouvel OS, il est probable qu’il ne convienne pas à tous le monde (les personnes qui ne sont sur aucuns réseaux sociaux, les personnes qui cherchent à customiser chaque pixel de leur téléphone, les fan-boy Apple/Google… 😉 ) mais il faut le tester. On ne peut qu’approuver le fait que Microsoft prennent le risque de sortir quelque chose de « nouveau », même si il faudrait revoir un peu leurs lancements.

Partager :