Arrivage – Blu-ray : Steelbooks Avengers (exclusivité Auchan)

J’avais chou blanc lors de mes expéditions à Auchan (4 temps La défense et Villebon 2) pour trouver le Steelbook d’Avengers, et pourtant j’y étais allé au moment de sa commercialisation. Mais j’ai pu me procurer un exemplaire via un forumeur d’un site de blu-ray, qui n’a pas lésiner sur les protections lors de l’envoi, j’ai mis un certain temps à tout enlever! Bon chance à ceux qui souhaitent se le procurer (à un prix « normal »)

Alors l’objet en lui même est archi sobre (un peu trop à mon goût), le logo de la face avant est embossed, aucune écriture. La tranche reprend (à mon désarroi) le style du Steelbook de Tintin, avec aucune inscription et les têtes des personnages principaux.

Steelbook Avengers extérieur

L’artwork interne reprend l’affiche du film, avec l’ensemble des super héros sur le champ de bataille.

Steelbook Avengers intérieur

Niveau média, il y a un blu-ray 3D, un blu-ray 2D et un DVD du film, les disques sont très quelconques, aucune illustration et la couleur permet de différencier les blu-ray du DVD.

Steelbook Avengers disques

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Titanic 3D

Allez, je prends mon courage à 2 mains afin de redonner un peu de vie au blog et essayer de faire un peu plus de suivi (je le dis à chaque fois mais bon…). En guise de teasing, pas mal d’arrivages prévus dans la semaine (Steelbook, Jeux videos, Jeux de société…) et sans doutes un article pour détailler les quelques avancement des « travaux » (finitions plutôt) du salon. Il y en aura pour tout le monde!

Trêve de bavardages, voici donc le Steelbook édition française de Titanic, réédité pour le coup en 3D. Cette édition contient DEUX blu-ray 3D (en 1.78), un blu-ray 2D (en 2.35, format original) et un blu-ray de bonus, exit le DVD et la copie digitale comme on a l’habitude maintenant. Le boitier reste classique (pas d’embossed, ni de surimpression) mais assez réussi. Au niveau des points négatifs : un peu trop d’inscriptions au recto qui donnent même l’impression d’un ruban façon Metropolitan (les informations techniques sont sur un leaflet) et pas d’artwork interne. Bref un Steelbook dans la moyenne haute avec à priori une démo technologique (le film restant à l’appréciation du spectateur).

Steelbook Titanic 3D

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Chronicle

Petite photo du steelbook de Chronicle, assez moyen, sans artwork interne, avec un bandeau « Blur-ray + Dvd + … » typique Metropolitan qui gâche la couverture. Bref heureusement que le prix de lancement était assez doux et que j’ai apprécié le film.

Steelbook chronicle intérieur

Dans pas longtemps, un nouveau arrivage d’Angleterre et un récapitulatif jeux-vidéos acquis pendant les soldes (il y en a…)

Arrivage – Jeux : Diablo III édition collector

Ah Diablo, mon premier jeu PC, Diablo II et ma découverte des joies du multijoueur avec ma connexion 56K AOL illimitée qui lâchait toutes les 2 minutes… Autant vous dire que je n’allais pas rater la sortie de ce 3ème opus : Diablo III (quelle originalité!), je me suis même empressé de précommander la version collector qui était difficilement trouvable si l’on avait pas effectué cette opération préalable (même la version normale connaît des soucis d’approvisionnement).

Diablo 3 extérieur

La boîte est extérieurement très impressionnante, le tout avec le suremballage Amazon, ne rentrait pas dans ma boîte aux lettres, ce qui m’a obligé de le recevoir 2 jours après sa sortie, mais qui m’a évité les erreurs de connexion des premiers jours (qui restent malheureusement présente de temps en temps).

Diablo 3 intérieur

Au niveau du riche contenu, nous avons :

  • Un DVD du jeu (il manquerait plus que ça… quoi que avec la dématérialisation qui arrive…)
  • Un Blu-ray et DVD documentaire sur la réalisation du jeu
  • Un CD audio de la BO du jeu
  • Une clef USB en forme de pierre d’âme contenant Diablo II et Lord of Destruction avec son socle et sa boîte de rangement
  • Un gros livre rempli d’illustrations couleur sur les personnages, les monstres, les lieux…
  • 2 codes invités pour Diablo III et 2 codes invités pour World of Warcraft
  • En contenu virtuel : Un objet permettant de faire apparaître des ailes angéliques sur ses personnages et une mascote pour World of Warcraft si le jeu est enregistré sur le même compte B.net

Arrivage – PS3 / Xbox360 / Blu-ray : Steelbook Mission Impossible : Protocole Fantôme / Jeux

Après quelques mois de silence, on reprends l’actualité steelbook avec l’arrivée du steelbook de Missiom Impossible : Protocole Fantôme, à priori exclusivité Amazon. Plutôt bonne nouvelle : il s’agit du premier steelbook embossed francisé (à opposer avec une reprise d’un steelbook sorti ailleurs en Europe). Assez réussi mais pas exceptionnel non plus.

Steelbook Mission Impossible 4 : Protocole Fantome extérieur

Les écritures ainsi que le Ethan Hunt de l’avant sont en relief. A noter que les personnages donnent l’impression d’être imprimés (net) sur le reste du steelbook en métal assez grossier, l’effet est très sympa à mon goût.

Steelbook Mission Impossible 4 : Protocole Fantome intérieur

L’intérieur n’a rien de vraiment extraordinaire mais a quand même le mérite d’avoir un artwork, mais c’est le minimum syndical!

Jeux Ps3 / Xbox 360

Enfin un petit récapitulatif sur les différents jeux acquis lors des soldes :

  • Socom Confrontation : Pris à 4€ pour pouvoir bénéficier d’un bon de 10€… (sur Grosbill)
  • Infamous 2 : En version non platinum, la suite d’un jeu bac à sable que j’avais apprécié dans lequel on incarne un héros/antihéros aux pouvoirs électriques. (20€ sur Grosbill)
  • Resistance 3 : La 3ème suite d’un FPS face à une infection, exclu Sony. (18€ sur Grosbill)
  • Leisure suit larry : Héros datant du début du jeu vidéo, dans le contexte des film olé olé. (5€ à la Fnac)
  • Dark Sector : Jeux d’action (2€ à la Fnac)
  • Dance Central 2 : Suite d’un des titres phares au lancement de Kinect, avec enfin la possibilité de jouer à 2 (25€ à Micromania)
  • The Black Eyed Peas Experience : Jeu de danse et de chant consacré au groupe, version collector avec le micro et le T-shirt (25€ sur Amazon)
  • Alan Wake : Mix entre le survival horror et le thriller, exclu Microsoft (13€ sur Amazon)

Arrivage – PC : Sparkle Geforce GTX 570 – Steelseries Sensei – Logitech Illuminated

L’arrivée imminente de Diablo III (dont ma version collector arrivera sans doutes mercredi, je l’espère…), une petite mise à jour matérielle s’imposait, essentiellement pour mes périphériques de saisie qui se faisaient un peu vieux.

Sparkle GeForce GTX 570 / Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

J’en ai profité pour remplacer ma GeForce 465 par une Sparkle GeForce 570 qui se trouvait à prix très intéressant lors des soldes (moins de 200€). Le gain est appréciable sur Battlefield 3, mais ne permet quand même pas de jouer dans des conditions optimales en ultra sur des cartes à 64 joueurs…

Steelseries Sensei

Pour remplacer ma deuxième Microsoft Habu, qui faisait des doubles clics inopinés, j’ai décidé de tester les souris Steelseries qui ont plutôt bonne presse. Les nouvelles Microsoft ne m’attiraient pas du tout (un peu trop futuristes) ni les Logitech (aussi futuristes et trop lourdes en général). J’ai donc opté pour le dernier modèle sorti : la Sensei (qui reprend le design de la Xai avec pleins de trucs plus ou moins utiles rajoutés), qui prends toujours place sur mon vieux Icemat special edition.

Premiers retours : l’ergonomie est bonne, juste les boutons sur le côté droit ne sont pas très pratiques en jeu, la molette est crantée (que j’apprécie), rien à redire sur la précision, bon point sur le bouton sous la molette qui permet de changer entre 2 sensibilités : une diode pour indiquer sur quelle position on se trouve et les 2 positions sont entièrement paramétrables dans le logiciel de configuration plutôt bien fait. Le cordon usb est entouré d’une gaine. Niveau fonctionnalité inutile mais indispensable : la possibilité de choisir la couleur des leds (molette, logo et indicateur de sensibilité). Niveau fonctionnalité totalement inutile : un LCD qui affiche « Steelseries » sous la souris (dont la luminosité est réglable), j’ai vraiment du mal à trouver l’intérêt, si jamais vous pouvez m’aider… Pour finir, l’aspect métal flou de la souris (que l’on ne perçoit pas très bien sur les photos) est au final assez sobre mais se salie assez vite…

Logitech Illuminated

Enfin replacer mon Logitech G15, j’ai reconduit ma confiance à Logitech pour les clavier en prenant un Logitech Illuminated. Le choc en l’installant, la différence de taille, comparée à celle du G15, est assez frappante. Exit donc le clavier de gamer pur et dur (plus de touches macro, plus de grosses touches, plus d’écran LCD, plus de hub usb) et place à un clavier bien plus sobre et esthétique qui est plus en raccord avec le reste du salon et c’est plutôt assez réussi. Le couple de rétroéclairage blanc/orange est assez joli et se marie bien, j’ai repris cette combinaison pour la Sensei.

Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Tintin – Le secret de la Licorne / Resident Evil Afterlife 3D

On commence par une exclusivité française Auchan, pas très nombreuses mais c’est pas plus mal, Les 4 temps de La Défense n’est pas vraiment mon trajet habituel… Il s’agit des Aventures de Tintin – Le secret de la Licorne, de Spielberg mêlant motion capture et image de synthèse. La version steelbook ne contient que la version 2D et le DVD du film, pour la 3D, il faudra repasser à la caisse (le temps que les projecteurs 3D se démocratisent et que la technologie me convertisse, le prix a bien le temps de baisser…). Le steelbook est très beau à mon goût, avec juste un petit bémol pour la tranche, l’ensemble des têtes des personnages contraste un peu trop avec le reste qui est assez épuré.

Steelbook Tintin extérieur

Steelbook Tintin intérieur

Une autre arrivé, qui est sortie depuis bien plus longtemps : Resident Evil Afterlife 3D, qui contient lui les éditions 2D et 3D du film. Le prix oscillait toujours entre 25 et 30 euros depuis sa sortie, une baisse soudaine m’a poussé à le commander, et il s’agissait bien de la version steelbook!

Steelbook Resident Evil Afterlife extérieur

Steelbook Resident Evil Afterlife intérieur

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Cowboys & Aliens / The Thing (2011) / Drive

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas repris les arrivages. Je ne vais pas revenir sur les nombreux articles achetés pendant les soldes, mais je vais essayer de refaire des billets plus régulièrement (comme je le dis à chaque fois…). De plus, n’ayant plus trop de problème de stockage d’image, je vais faire des photos individuelles pour nos protections préférées, et non plus des « photos de groupe ».

On commence par Cowboys & Aliens (Cowboys & Envahisseurs chez nous). J’avais attendu un peu pour savoir si une version allait arriver en Françe, en vain. J’ai hésité un peu trop longtemps et les stocks chez HMV ont été vidés avant que je ne me décide. J’ai commandé chez un vendeur tier d’Amazon.de, pour un prix un peu plus élevé mais encore raisonnable. Ce n’est finalement pas plus mal, l’emballage est bien plus professionnel qu’HMV pour un objet aussi fragile (ce n’est pas bien dur…). Au programme : embossage du titre et des rebords.

Steelbook Cowboys vs Aliens exterieur

Steelbook Cowboys vs Aliens interieur

Ensuite, The Thing (2011), le steelbook étant disponible dans plusieurs échoppes, j’avais bon espoir de le recevoir d’Amazon (et économiser 5€ au passage), bingo! Pas d’inscription à part le titre, un embossage inversé (qui rentre dans le boitier), seul bémol au menu : pas d’artwork interne.

Steelbook The thing exterieur

On finit avec Drive, version française de chez Wildside, et là on peut dire que c’est pas un steelbook qui fait rêver, il ne s’agit pas d’un stickerbook, malgré les bandes métalliques sur les bords (mais pourquoi…….?), informations techniques imprimées à la manière des steelbooks TF1 Vidéo, alors que la tendance est plutôt aucune indication et un leaflet séparé, comme les 2 exemples plus haut. Et au passage, un petit coup de gueule sur le contenu (alors que je me contente généralement de commenter le packaging) : la présence d’une pub au lancement du disque, une vraie pub (pour Europe 1), même pas une bande annonce, je me demande si on va pas bientôt arriver à une coupure au milieu du film… Et en plus une publicité (pour RMC) sur un flyer… Je veux bien qu’un éditeur français n’a pas autant de marge mais bon, c’est pas ça qui nous donner envie de consommer du « produire français » pour rester dans l’actualité.

Steelbook Drive exterieur

Steelbook Drive interieur

Nokia Lumia 800 / Sosh / Fanboy… Quel programme

Retour aux sources : Nokia…

Il est loin le temps de mon premier téléphone portable : l’antique 8210 du constructeur finlandais. Après un passage chez Samsung, je reviens à ma première marque !

J’avais retardé mon achat de mobile pour attendre l’annonce du Lumia 900 de Nokia. Mais le délai annoncé de 3 mois minimum avant son lancement et pour le moment uniquement en Amérique (en attendant le WMC en février de Barcelone), j’ai décidé de sauter le pas et de me contenter (pour le moment…) du Lumia 800, dont la campagne de pub massive est visible ces derniers temps (au moins sur Paris en tous cas) mais pas assez marquante à mon goût.

Nokia lumia 800

Son design élancé laisse penser qu’il est fin mais au final, il correspond  à l’épaisseur de mon i900 qui pourtant parait bien plus massif.

En main le produit est bien fini, l’idée de fournir une surcouche en caoutchouc est vraiment bonne, on ne gâche pas la belle forme de l’appareil avec un étui que l’on aurait de tout façon acheté.

Le seul bémol matériel pour le moment et la protection du port mini-USB pour la connexion au PC ou pour le chargeur, qui est assez peu pratique et qui ne devrait pas tenir la durée à mon avis.

… mais de la nouveauté

Les lecteurs de la première heure savent mon intérêt pour le nouveau système d’exploitation mobile de Microsoft : Windows Phone. Je ne reviendrais pas sur les différences entre les 2 autres OS majeurs mobiles (iOS et Android), mais la jeune plateforme Windowsienne se rapproche tranquillement de ses rivales : le Market Place arborant déjà une belle diversité d’applications. Le système a gagné beaucoup en maturité depuis l’arrivé de la mise à jour Mango, même si il reste quelques fonctionnalités manquantes, le tout avec une interface séduisante et rapide (bien qu’un peu austère à première vue).

Le fer de lance Nokia a permis aussi à d’autres constructeurs de mettre en avant un peu la plateforme (j’ai aperçu des pubs pour le HTC Titan et le Samsung Omnia W…) mais le manque de vendeurs proposant cette alternative est encore une réalité, ces derniers prônant le sacro-saint iPhone ou des terminaux Android.

Il a pas free, il a rien compris ?

Avec mon changement de mobile, vient aussi un changement d’opérateur, quittant ainsi mon antique formule smartphone de SFR. On a pu voir ces derniers jours pas mal d’effervescence au sujet de la téléphonie mobile avec l’arrivé d’un nouveau opérateur (non virtuel) sur le marché. Et on peut dire à postiori, que l’attente du Lumia m’a été favorable, pécuniairement parlant. L’arrivé des offres de Free a fait un peu bouger les offres « low-cost » antérieures, permettant une économie non négligeable.

Mais pourquoi donc avoir choisi autre chose que Free ? Tout d’abord, une question de prix, même si l’offre de Free propose plus d’options, le forfait proposé par Sosh rentre parfaitement dans ce que je souhaite (seul le fair-use de 3Go me serait peut-être utile mais cela reste anecdotique : je ne dépasse jamais les 500mo actuellement…), aucune raison de payer plus. Je suis également un peu prudent sur les révolutions du jour au lendemain : un réseau d’antenne, ce n’est pas une petite chose à mettre en place (malgré l’itinérance d’Orange, qui introduit le roaming sur le territoire français…), et je pense que par le passé, Free a essuyé quelques écueils technologiques au lancement de nouveaux produits (les fameux clients béta-testeurs…).

Mon mien est mieux

Après ces considérations techniques, viens ma petite note d’humeur : ces fameuses personnes qui défendent (aveuglement et donc subjectivement) corps et âme un produit et plus généralement une marque, plus communément appelées « Fanboys ».

Ces petites armées de sympathisants engagés, sont un outil marketing fabuleux : elles permettent de diffuser des idées à moindre coût et de manière efficace : une personne engagée sera plus convaincante qu’un commercial qui vante un produit dans un but alimentaire.

Même le marketing commence à se les approprier, comme on peut le voir dans le clip télévisé pour le compte de Renault, dans lequel on aperçoit un client (que l’on pense employé) expliquer à une autre cliente les avantages du contrat d’entretien…

L’exemple le plus parlant est celui de la marque à la pomme : en quelques années, l’entreprise a su capter le cœur de nombreux technophiles qui n’ont désormais d’yeux que pour leurs iMac, iPhone ou iPad. Leur communication à base de KeyNote, des leaks plus ou moins contrôlés, de photos de personnes bravant vents et tempêtes devant leur AppleStore pour avoir le privilège de posséder le dernier fleuron de la marque avant les autres, de pénuries… est une machine bien huilée, au point que l’annonce de la mort de Steve Jobs a eu plus de retentissements que la mort d’un dirigeant d’état.

Le phénomène a pris tellement d’ampleur, qu’au final il est entré dans le sens commun que les iXxx sont les machines must-have, alors qu’il existe de la concurrence plausible (même si ca ne retire en rien leurs qualités).

On pourrait faire un parallèle rapide en replaçant le mot « marque » par le mot « parti politique », pour se rendre compte que le phénomène n’est pas si nouveau et qu’il est en parti adapté à l’économie. Même si les politiques commencent à utiliser les nouveaux moyens à leur disposition pour créer le « buzz »…

Ce n’est pas cela en soit qui est critiquable, cela est même plutôt une bonne chose que des personnes connaissant un produit en vantent ces mérites (on peut plus ou moins dire de moi-même que je suis pro-Microsoft). Comme pour toute chose, il s’agit surtout des cas extrémistes, critiquant toutes les solutions alternatives à « leur » produit sans faire de comparatifs objectifs…

Il suffit de se rendre, par exemple pour le mobile, sur un sujet parlant de iOs, Android, Windows Phone, ou tout autre Os, et de lire quelques commentaires, et on se rends très vite compte que ces fameux FanBoys s’en donnent à cœur joie, même si le sujet initial n’a pas vraiment de rapport avec leur solution qui est, bien sur, meilleure.

Mais pourquoi en parler ici ? Parce que Free a très bien compris la communication façon Apple et l’a plutôt assez bien appliquée (une campagne qui n’a quasiment rien coûtée mais qui a été plutôt bien relayée dans les médias, peu importe ce qu’en dit Xavier Niel). Malgré le fait que les 2 entreprises ont des cibles technophiles mais quand même assez différentes : branché, axé sur la simplicité et le design pour Apple / Plutôt culture geek, malin, et voulant toujours plus de fonctionnalités pour Free.

Et lors de ma recherche de mon forfait idéal, si l’arrivée de Free a été bénéfique pour mon porte-monnaie, la lecture de sujets sur la mobilité a été assez pénible, n’importe quel modérateur sur un forum peut en témoigner ! Surtout si ce forum est technophile, ie : plus propice à héberger un débat sans argument et plein de mauvaise fois (des 2 côtés) sur telle ou telle technologie/marque, sur de nombreuses pages.

Pour exemple, les défenseurs de Free qui demandent (enfin dénigrent ceux qui ne le font pas) de ne pas prendre des forfaits, moins cher et plus adapté à leur consommation (mon cas), mais de prendre Free, plus cher, parce qu’ils ont baissés les prix… La logique m’échappe un peu…

Le fait de pouvoir lire les avis de différents utilisateurs sur un produit est utile (bien qu’il s’agisse des mécontents qui se plaignent le plus souvent), mais pour voir lire des avis objectifs, cela serait encore mieux !