Arrivage – PS3 : Lollipop Chainsaw / Street Fighter X Tekken

Je reprend au passage aussi les arrivages JV. Profitant de quelques petits prix, j’ai pris :

  • Lollipop Chainsaw : Un petit jeu d’action à l’humour décalé (rien que le pitch : une pom-pom girl qui fait face à une invasion de zombie avec une tronçonneuse).
  • Street Fighter X Tekken : Le titre définit bien le contenu : un crossover entre les univers de Street Fighter et de Tekken.

Lollipop Chainsaw / Street Fighter X Tekken

Arrivage – Jeux de société : Dominion Abondance / 7 Wonders Cities

On continue de compléter la collection de Dominion (il me manque plus que l’extension L’arrière-pays pour avoir la totalité des extensions sorties à ce jour) avec Dominion : Abondance, dont le maitre mot de l’extension est la diversité (les cartes poussent à avoir plusieurs types de cartes dans son deck).

A cela s’ajoute la 2ème extension de 7 Wonders sortie cet été : Cities, avec en cadeau une carte promo Louis Amstrong (Leaders). Cette nouvelle extension rajoute un nouveau type de carte à jouer pendant le tour normal : les cartes cités, ainsi qu’un nouveau mode de jeu par équipe (jusqu’à 8 joueurs!).

Et pour compléter la commande, plusieurs paquets de protèges-cartes de différents formats pour plusieurs jeux (Colons de Catane, Les aventuriers du rail (USA et Europe), Citadelles…)

Dominion Abondance / 7 Wonders Cities

Arrivage – Jeux de société : Dominion Rivages

J’ai enfin réussi à dénicher la seconde extension de Dominion (après Dominion l’intrigue) : Dominion Rivages. Impossible à retrouver en neuf, je l’ai donc déniché d’occasion sur un forum. L’ensemble est arrivé en bon état. Cette extension rajoute encore des nouvelles cartes dont un nouveau mécanisme de carte qui persiste aussi sur le tour suivant. Contrairement à L’intrigue, l’extension n’est pas jouable toute seule (il faut donc le jeu de base ou l’intrigue). A noter que le vendeur m’a fourni aussi des cartes promotionnelles (Délégué, Marché Noir et Cachette). La collection se complète petit à petit!

Dominion Rivages

Visite au salon des Numériques : La Factory : Nokia Lumia 920 / 820, 4K…

Les Numériques : La Factory

Le site high-tech Les Numériques organisait son premier salon le jeudi 11 Octobre 2012, ouvert gratuitement à tous. Ce dernier étant situé à Paris (au 104, dans le 19ème arrondissement) et étant moi même lecteur et participant un peu au forum des Nums, je m’y suis rendu après une journée de travail. Voici mon petit compte rendu. Je m’excuse par avance des photos pas exceptionnelles, j’avais pris mon antique compact pour l’occasion…

Muni de mon invitation imprimée, les gentilles hôtesses d’accueil me remettent un sac SnapDragon, contenant quelques publicités et le plan du salon (liste des entreprises participantes). Ce sera malheureusement mes seuls goodies de la soirée : sans doutes en cause mon heure d’arrivée tardive et le fait que j’ai survolé pas mal de stands. Il y avait 4 univers (5 en comptant le labo) : Audio-Video-Photo / Mobilité / Informatique / Autre, organisés autour du point central regroupant l’urne récoltant les bulletins pour le jeu concours (bien dur au passage… ils aiment donner du fil à retordre à leurs lecteurs…)

La Factory : Entrée

Ma principale raison de ma venue était de pouvoir toucher la nouvelle gamme de smartphone de Nokia : les Lumia, propulsés par le nouveau système d’exploitation de Microsoft : Windows Phone 8. Ceux qui ont un peu suivi connaissent mon attachement à l’écosystème mobile de Microsoft, qui va évoluer dans cette nouvelle version (dont encore quasiment rien n’a été dévoilé). Les spécifications ainsi que les petites innovations présentes dans le modèle 920 (écran utilisable avec les gants, à priori de qualité de haut standing, appareil photo avec stabilisateur, NFC, recharge par induction, 4G LTE utilisable à peu près partout sur la planète…) me pousseront sans doutes à changer mon petit Lumia 800 plus tôt que prévu.

Ma principale crainte : le poids (185gr) a été tout de suite dissipée. En terme de ressenti, j’ai trouvé le 920 plus léger que mon 800 (qui n’est pas léger non plus, mais l’utilisant au quotidien, cela me va), j’ai même été obligé d’enlever ma housse de protection pour me convaincre! Il reprend le design du 800, en plus grand, avec quelques petites différences : les boutons ne sont plus en plastique argenté mais en céramique qui change vraiment l’aspect par rapport au 800 (qui fait cheap du coup :( ), le connecteur USB n’a plus un capuchon pour le protéger et se retrouve en bas de l’appareil, centré, tout comme la prise jack qui se trouve au dessus. L’écran avait l’air vraiment plus joli (malgré les traces de doigts partout…), le téléphone était un peu chaud à force de tourner toute la journée. Au niveau des coloris, j’ai eu un 920 jaune (glossy donc), c’est plus joli en vrai qu’en photo mais c’est quand même trop « jaune » pour moi, je pense me tourner quand même vers un noir ou un gris mat. Pour ma part, encore un peu plus conquis (mais n’est-ce pas de l’autopersuasion? J’ai hâte de voir les premiers tests…)

Ensuite, vient le 820, présenté avec plein de coques sur le stand. Il s’agit un peu de la surprise : le design rend vraiment mieux en vrai (la différence est bien plus grande qu’avec le glossy du 920), j’en venais à le trouver assez joli, avec en plus le système de coque interchangeable… De même que l’écran, bien qu’ayant une résolution semblable à mon 800, j’ai trouvé celui du 820 bien plus agréable! J’ai eu aussi une impression d’un poil plus fluide que le 920 mais c’est pas difficilement descriptible (le 920 étant très fluide aussi…). Bref, il est mieux que mes apriori, même si je le trouve un peu cher pour comparé aux HTC (qui étaient à côté mais que j’ai involontairement oubliés d’observer)

Au final, j’ai à peine eu le temps de toucher les appareils, les démonstrateurs imposaient un roulement pour les séances de palpage des objets :( Je n’ai pas même pas pu prendre des photos rapprochées, j’ai essayé de repasser 3 fois, et à chaque fois autant de monde. Même au moment où je quittais le salon, il s’agissait du stand où il y avait le plus de personnes : réel engouement ou simple curiosité?

La Factory : Stand Nokia

Le deuxième stand que je voulais visiter était celui de Sony où était présenté le nouveau modèle 4K (de 84″!) de la marque : le KDL-849005. Plutôt par curiosité (je préfère la vidéoprojection pour les utilisations « typiques » de la 4K, les sources et pour le modique prix de 25000€…). Déjà, la configuration n’était pas vraiment standard, il y avait dans les 2m de recul, soit limite moins que la taille de la diagonale… L’immersion est là c’est sur, mais est-ce que cela sera la nouvelle utilisation des téléviseurs?

Sinon au niveau technique, c’est quand même assez impressionnant, je suis arrivé sur la bande annonce du nouveau spiderman. N’étant pas friand de 3D, je m’apprêtais à partir quand le démonstrateur à passer un clip de démonstration en 2D, et là, en effet, la claque! Le gain de définition est quand même visible par rapport à du full HD classique. Je me rapproche à 30cm de l’écran, et même là, difficile de déceler les pixels… Il faudrait vraiment tester à un distance plus raisonnable pour voir si le gain est vraiment qualitatif. Et aussi sur des modèles de vidéoprojecteur 😀

La Factory : Sony KDL-849005

Petite innovation dont je n’avais pas entendu parler : un système de commande pour téléviseur, qui tourne a priori sur Windows 7, après un calibrage (il faut suivre un point à l’écran). Cela est assez semblable au contrôle de la Xbox via Kinect, pour sélectionner une commande, il faut pointer sur un élément et rester dessus pendant un petit laps de temps. A la différence qu’au lieu de pointer via ses mouvements de la main, il suffit de regarder la commande. Cela semble assez au point, il n’y a pas de fausse manip, mais au même titre que la Kinect, c’est n’est pas vraiment pratique (sauf si on passe toujours 20 minutes à retrouver sa télécommande :p), il doit pouvoir sans doutes y avoir quelques utilités à inventer!

La Factory : Téléviseur Haier pilotable avec les yeux!

Enfin l’endroit où j’ai du passer le plus temps, il s’agit de la partie du labo, il y a plusieurs espaces où l’on pouvait discuter avec les membres des Numériques (de tout et de rien, mais généralement en rapport avec le domaine de compétence de l’intervenant) et leurs outils/matériels (il manquait la célèbre barbie utilisée pour les tests photos…). J’ai pu discuter avec quelques membres de l’équipe et plus particulièrement avec Patrick Pierre Garcia (alias PPG) et quelques lecteurs/forumeurs rencontrés sur le tas, que j’avais déjà rencontré à l’occasion de la visite des studios de CMC.

La Factory : Labo

La Factory : Labo PPG

Pour résumer, une petite soirée agréable, même si la surface d’exposition était relativement petite et les allées aussi, ce qui rendait la circulation difficile avec les stands peuplés (Nokia :( ). L’équipe du site abordable et les visiteurs passionnés de manière générale rend le salon un peu plus convivial que les autres manifestations similaires, même si les stands des marques étaient bien à but commercial. En espérant d’autres éditions avec des horaires un peu plus accessibles.

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Time Out

Autre achat à la Fnac (de la promotion expirée « édition collector ») : le steelbook français de Time Out.

Time Out extérieur

Steelbook classique de la Fox : bandeau « édition limitée » en haut, titre/acteur sur la façade et une illustration au dos, aucun artwork interne.

Time Out disques

Il s’agit d’une édition Blu-ray/DVD, mais le DVD n’a pas d’emplacement dans le boitier et est livré dans une pochette papier.

Arrivage – Blu-ray : Point Break Edition Ultime

L’édition « ultime » de Point Break ressemble à celle de Il était une fois en Amérique : Boitier métallique grand format, un petit digibook qui contient les disques (Blu-ray et DVD) et un dossier de presse, un petit collier de surfeur s’ajoute comme goodies.

Point Break extérieur

A noter qu’il ne s’agit pas du même format : il est beaucoup plus grand qu’ « Il était une fois en Amérique » (qui était déjà plus grand que les formats G2), plus grand même qu’un format DVD standard, vos bluraythèques n’apprécient pas!

Point Break packaging

Le dossier de presse en haut à gauche, le boitier avec sa tranche en haut à droite et l’intérieur du digibook en bas.

Point Break packaging

On rajoute le collier de surfeur en haut, et l’extérieur du digibook en bas.

Arrivage – Jeux de société : Les Colons de Catane 5-6 joueurs / Pochettes de protections

Je voulais commander des pochettes de protections pour mes jeux de cartes que j’utilise le plus souvent (ici Dominion et 7 Wonders), comme à l’époque des cartes Magic. Les protections Ultra-Pro existent toujours et notamment pour ces formats de cartes, mais les prix étaient vraiment un frein. Après quelques recherches, j’ai porté mon dévolu sur des protèges cartes de marque Mayday Games, bien moins chères (7 wonders / Dominion (format euro)), je suis passé par la boutique Ludibay (accessible via amazon ou directement par leur site) et je tiens à les conseiller : commande traitée rapidement, suivi de colis, protection du colis impeccable, frais de port offert dès 60€ de commande : une petite boutique ludique qui mérité d’être citée!

Colons de catane 5-6 joueurs / Protections cartes

Pour avoir, c’est frais de port gratuits, j’ai complété ma commande (1500 protèges cartes pour Dominion et ses multiples extensions et 300 protèges cartes pour 7 Wonders) de l’extension 5-6 joueurs pour le jeu de base des colons de catanes.

Protections cartes en place

Au niveau des protections, c’est quand même en dessous des Ultra Pro (à moins que ces dernières aient aussi baissées en qualité…), quelques pochettes trop petites, des pochettes doubles (mal découpées), avec quelques marquages mais rien de bien méchants. C’est quand même mieux que sans : ça se mélange plus facilement et ça s’abime moins évidement. Reste que cela induit aussi des reflets suivant la luminosité de la pièce de jeu.

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Hunger Games (exclusivité HMV)

J’ai craqué encore une fois pour un steelbook HMV, Hunger Games, malgré le fait que je m’étais promis de ne plus commander chez HMV vu le trajet et leur protection. Et j’ai à nouveau un petit choc (en bas de la face avant), malgré que l’emballage s’est un peu amélioré, mais ça ne suffit pas apparemment! Je dois être à 50% de défaut sur les steelbooks achetés chez ce marchand. Je vais vraiment arrêter vu les prix et les risques…

Steelbook Hunger Games extérieur

Dommage parce que l’extérieur est vraiment joli, avec un petit effet mat, aucune inscription hormis le titre, je le trouve vraiment joli, dommage pour le pet!

Steelbook Hunger Games disques

Niveau contenu, 1 DVD du film et 2 Blu-ray (un contenant le film et un autre les bonus). Les 3 disques reprennent la même impression, j’ai mis un peu de temps à trouver comment différencier les 2 blu-ray au passage :)

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Scott Pilgrim vs The World (exclusivité Play.com)

Ayant raté la version HMV de Scott Pilgrim à sa sortie (ce n’est pas forcement une mauvaise chose, cf le prochain billet), j’ai commandé la version éditée par Play.com, dans le cadre des rééditions steelbook pas chères de nombreux films. Il s’agissait de ma première commande Play, et je dois dire que je suis prêt à le recommander : Frais de port pas chers, bonne protection (un poil en dessous d’Amazon steelbook) mais bien mieux que la plupart des autres marchands, assez rapide, et prix doux pour des objets « collectors ». J’ai été réticent à commander car je trouvais que le fait de rééditer des films sortis il y a longtemps en steelbook, donnait l’impression de prendre les collectionneurs pour des vaches à lait, mais bon, j’ai cédé pour des films que je n’avais pas. Dont Scott Pilgrim…

Steelbook Scott Pilgrim extérieur

Au niveau de l’extérieur, assez simple, titre embossed pour la facade et petite frise derrière.

Steelbook Scott Pilgrim intérieur

L’artwork intérieur est vraiment minimal, mais bon, c’est un peu mieux que rien.

Steelbook Scott Pilgrim disque

Un unique blu-ray, quand même illustré, contenant le film (ne contenant qu’une piste anglaise).

Arrivage – Blu-ray : Steelbooks Indiana Jones Quadrilogie (exclusivité Amazon)

Le catalogue blu-ray se remplit au fur et à mesure et les classiques ressortent au fil du temps. Après avoir torturé Star Wars (ne parlons pas de technique, ce n’est pas le but ici et je suis loin d’être expert!), Geoges Lucas s’attaque cette fois-ci, à la quadrilogie (et oui, il y en a 4!) Indiana Jones, tant attendue.

Amateur de Steelbook, j’ai naturellement opté pour la version Jumbo distribuée en exclusivité par Amazon. Le coffret normal semble être un peu plus harmonieux et l’intérieur plus sympa, mais bon autant avoir une version un peu plus collector :).

Mon exemplaire est malheureusement arrivé avec un  gros coup de cutter sur la tranche (bien visible, encore plus sur la photo avec flash). En dehors de ça, je suis plutôt agréablement surpris : le boitier ne semble pas trop gros, la tranche est bien intégrée (c’est généralement le plus moche sur les jumbos, et ce qu’on voit le plus souvent). C’est plutôt bien fini et sans trop de textes (en anglais, nous n’avons pas le droit à une version francisée). Indiana Jones et le titre sur la face avant sont en surimpression brillante, sur le décor mat, l’effet est agréable à l’œil! Donc plutôt content au final (je vois avec Amazon pour avoir un exemplaire sans défaut).

Steelbook Indiana Jones quadrilogie extérieur

L’intérieur est par contre vraiment pas terrible (surtout que le digibook du coffret normal a l’air pas mal). Aucune illustration, les disques sont contenus dans des attaches en plastique noir brillant pas vraiment esthétiques. C’est disques (1 disque par film + 1 disques de suppléments) sont identiques avec juste l’inscription du titre au centre pour les distinguer.

Au final, il vaut quand même que l’extérieur plus que l’intérieur que l’inverse (l’idéal étant que les 2 nous plaisent :p )

Steelbook Indiana Jones quadrilogie intérieur