Cadeau @ Livetile : Cle Kingston DataTraveler Workspace (32Go)

Un petit colis vient d’arriver par la poste. Il s’agit cadeau issu d’un concours « live » improvisé d’un podcast nommé « Livetile » qui parle l’univers Microsoft « grand public ». Je vous invite à le suivre (en live c’est mieux, en différé, c’est bien aussi) : http://www.livetile.fr

Pour résumer l’histoire, David Catuhe (@deltakosh / Blog) passe sur le chat live et propose d’improviser un concours à la fin de l’émission dont il fournira les lots. Il est program manager chez Microsoft (travaillant actuellement sur le nouveau navigateur qui doit prendre la relève du vieillissant Internet Explorer : Project Spartan. Nous n’avons toujours pas réussi à lui sous tirer le nom commercial mais l’annonce publique ne devrait plus tarder. Petit concours de rapidité dont je remporte ainsi le dernier des 3 lots (ouf).

Concours Livetile : Cle datatraveler workspace wintogo 32Go

Le lot en question est une clé USB Kingston DataTraveler Workspace de 32Go. Mais il ne s’agit pas d’une bête clé USB. Il s’agit d’une clé USB 3 très rapide conçue et certifiée Wintogo. Kesako? Il s’agit d’une clé capable d’embarquer un système Windows et de pouvoir booter dessus avec des performances se rapprochant des SSD. On peut ainsi transporter son Windows dans sa poche et retrouver son OS depuis n’importe quel PC, moyennant juste de booter dessus.

Je vais tester ça, sachant qu’une build de Windows 10 est préinstallée et que ma dernière installation de la technical preview ne s’est pas conclue par un franc succès sur ma Surface pro 3, en espérant ne pas rencontrer les mêmes problèmes. Cela m’évitera les longues restaurations et d’avoir un dual boot qui prend quand même un peu trop de place… Affaire à suivre…

Merci donc à David Catuhe et Microsoft Corp ainsi qu’à toute l’équipe de Livetile pour ce petit cadeau inattendu.

Partager :

Arrivage – PC : Sparkle Geforce GTX 570 – Steelseries Sensei – Logitech Illuminated

L’arrivée imminente de Diablo III (dont ma version collector arrivera sans doutes mercredi, je l’espère…), une petite mise à jour matérielle s’imposait, essentiellement pour mes périphériques de saisie qui se faisaient un peu vieux.

Sparkle GeForce GTX 570 / Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

J’en ai profité pour remplacer ma GeForce 465 par une Sparkle GeForce 570 qui se trouvait à prix très intéressant lors des soldes (moins de 200€). Le gain est appréciable sur Battlefield 3, mais ne permet quand même pas de jouer dans des conditions optimales en ultra sur des cartes à 64 joueurs…

Steelseries Sensei

Pour remplacer ma deuxième Microsoft Habu, qui faisait des doubles clics inopinés, j’ai décidé de tester les souris Steelseries qui ont plutôt bonne presse. Les nouvelles Microsoft ne m’attiraient pas du tout (un peu trop futuristes) ni les Logitech (aussi futuristes et trop lourdes en général). J’ai donc opté pour le dernier modèle sorti : la Sensei (qui reprend le design de la Xai avec pleins de trucs plus ou moins utiles rajoutés), qui prends toujours place sur mon vieux Icemat special edition.

Premiers retours : l’ergonomie est bonne, juste les boutons sur le côté droit ne sont pas très pratiques en jeu, la molette est crantée (que j’apprécie), rien à redire sur la précision, bon point sur le bouton sous la molette qui permet de changer entre 2 sensibilités : une diode pour indiquer sur quelle position on se trouve et les 2 positions sont entièrement paramétrables dans le logiciel de configuration plutôt bien fait. Le cordon usb est entouré d’une gaine. Niveau fonctionnalité inutile mais indispensable : la possibilité de choisir la couleur des leds (molette, logo et indicateur de sensibilité). Niveau fonctionnalité totalement inutile : un LCD qui affiche « Steelseries » sous la souris (dont la luminosité est réglable), j’ai vraiment du mal à trouver l’intérêt, si jamais vous pouvez m’aider… Pour finir, l’aspect métal flou de la souris (que l’on ne perçoit pas très bien sur les photos) est au final assez sobre mais se salie assez vite…

Logitech Illuminated

Enfin replacer mon Logitech G15, j’ai reconduit ma confiance à Logitech pour les clavier en prenant un Logitech Illuminated. Le choc en l’installant, la différence de taille, comparée à celle du G15, est assez frappante. Exit donc le clavier de gamer pur et dur (plus de touches macro, plus de grosses touches, plus d’écran LCD, plus de hub usb) et place à un clavier bien plus sobre et esthétique qui est plus en raccord avec le reste du salon et c’est plutôt assez réussi. Le couple de rétroéclairage blanc/orange est assez joli et se marie bien, j’ai repris cette combinaison pour la Sensei.

Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

Partager :

Firefox 4 : le retour du renard roux

Avec quelques heures d’avance sur le planning, la version finale de Firefox 4 était mise à disposition. J’ai installé tout ça et fait un peu le tour des nouvelles fonctionnalités, voici un petit retour sur le logiciel (ou équivalent) qu’on utilise sans doutes le plus.

Firefox 4

La première chose visible et attendue : la rapidité, le chargement de l’application et des pages se font beaucoup plus rapidement qu’avant. Les performances sont désormais dans la fourchette de performance attendue de tout navigateur moderne. Les améliorations de performance Javascript sont perceptibles sur les pages avec beaucoup de Javascript : j’ai ressenti une amélioration sur ma page d’accueil Netvibes, par exemple.

Au niveau de l’interface, il y a quelques nouveautés, mais l’ensemble reste dans la lignée des versions précédentes en s’épurant un peu, dans la lignée de chrome.

On trouve : la possibilité d’épingler des onglets, qui resteront toujours actifs même après un redémarrage de l’application, un peu comme la nouvelle barre des taches de windows 7. Vraiment pratique, cette fonctionnalité a été adoptée directement. On peut regrouper en groupe plusieurs onglets : le principe de bureaux virtuels. Mais je trouve que le concept tel qu’il est implémenté n’est ni adapté à un navigateur ni pratique. On garde une vision uniquement du groupe actuel, pour voir les autres onglets des autres groupes, on est obligé de passer par le diaporama. A moins d’avoir énormément d’onglets ouverts, je relègue cette fonctionnalité au rang de gadget, surtout avec les onglets épinglés qui contiennent les 5-10 pages que vous consultez le plus souvent (réseaux sociaux, webmails, agrégateurs, forums, blog…) En dehors de celles-ci, généralement, on n’a pas des dizaines de pages « volatiles » supplémentaires.

Une option consistant à inverser la barre d’adresse (toujours l’excellente Awesome Bar) et la barre des onglets est désormais disponible (A noter que cette amélioration n’est pas disponible sur la version de Xp…) Tous les boutons et barres de l’interface sont toujours déplaçables, sauf le gros bouton « Firefox » orange en haut à droite, sensé remplacer la barre de menu, toujours dans un soucis d’épuration. On peut contourner ce petit défaut en installant l’extension Movable Firefox Button.

Les extensions, point fort par rapport à la concurrence, sont toujours présentes. La page de gestion de ces dernières à été revue et se présente désormais comme une page de configuration à part entière, avec une recherche dans le catalogue d’extensions disponibles sur le site de mozilla (une sorte de application store®©™ en somme). Parmi les extensions que j’avais installées sur la version 3.6, quelques unes ne sont plus compatibles, tels que Firebug (en version béta) et Delicious.

En parlant de ce dernier, qui a été racheté dernièrement et dont l’avenir est encore incertain, l’apparition de Sync, ancienne extension de Firefox désormais native peut se charger d’effectuer la même tache. En plus des marques-pages, on peut synchroniser ses mots de passe, sa configuration et/ou son historique. On est ainsi capable de retrouver exactement son environnement sur plusieurs machines. On perds l’aspect social mais l’alternative m’a l’air crédible. Penser juste à synchroniser les bookmarks delicious avec ceux locaux avant de lancer la mise à jour, j’ai par contre eu des problèmes de synchronisation, je n’ai pas bien pu tester cette fonctionnalité.

Je ne parlerais pas de supports des nouvelles technologies HTML5, CSS3 et WebM, car je n’ai pas l’occasion d’en croiser hormis quelques démos, même si cela va dans le bon sens pour avoir des applications riches universelles.

En somme, je recommande d’effectuer la mise à jour pour les personnes utilisant encore les versions 3.6 et antérieures. Pour ceux qui sont passés à d’autres navigateurs, les performances seront au rendez-vous mais rien d’extraordinaire ne le démarquera de votre butineur préféré, si ce n’est les extensions disponibles.

Téléchargement de Firefox 4

Partager :