Cadeau @ Livetile : Cle Kingston DataTraveler Workspace (32Go)

Un petit colis vient d’arriver par la poste. Il s’agit cadeau issu d’un concours « live » improvisé d’un podcast nommé « Livetile » qui parle l’univers Microsoft « grand public ». Je vous invite à le suivre (en live c’est mieux, en différé, c’est bien aussi) : http://www.livetile.fr

Pour résumer l’histoire, David Catuhe (@deltakosh / Blog) passe sur le chat live et propose d’improviser un concours à la fin de l’émission dont il fournira les lots. Il est program manager chez Microsoft (travaillant actuellement sur le nouveau navigateur qui doit prendre la relève du vieillissant Internet Explorer : Project Spartan. Nous n’avons toujours pas réussi à lui sous tirer le nom commercial mais l’annonce publique ne devrait plus tarder. Petit concours de rapidité dont je remporte ainsi le dernier des 3 lots (ouf).

Concours Livetile : Cle datatraveler workspace wintogo 32Go

Le lot en question est une clé USB Kingston DataTraveler Workspace de 32Go. Mais il ne s’agit pas d’une bête clé USB. Il s’agit d’une clé USB 3 très rapide conçue et certifiée Wintogo. Kesako? Il s’agit d’une clé capable d’embarquer un système Windows et de pouvoir booter dessus avec des performances se rapprochant des SSD. On peut ainsi transporter son Windows dans sa poche et retrouver son OS depuis n’importe quel PC, moyennant juste de booter dessus.

Je vais tester ça, sachant qu’une build de Windows 10 est préinstallée et que ma dernière installation de la technical preview ne s’est pas conclue par un franc succès sur ma Surface pro 3, en espérant ne pas rencontrer les mêmes problèmes. Cela m’évitera les longues restaurations et d’avoir un dual boot qui prend quand même un peu trop de place… Affaire à suivre…

Merci donc à David Catuhe et Microsoft Corp ainsi qu’à toute l’équipe de Livetile pour ce petit cadeau inattendu.

Partager :

Arrivage – PC : Sparkle Geforce GTX 570 – Steelseries Sensei – Logitech Illuminated

L’arrivée imminente de Diablo III (dont ma version collector arrivera sans doutes mercredi, je l’espère…), une petite mise à jour matérielle s’imposait, essentiellement pour mes périphériques de saisie qui se faisaient un peu vieux.

Sparkle GeForce GTX 570 / Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

J’en ai profité pour remplacer ma GeForce 465 par une Sparkle GeForce 570 qui se trouvait à prix très intéressant lors des soldes (moins de 200€). Le gain est appréciable sur Battlefield 3, mais ne permet quand même pas de jouer dans des conditions optimales en ultra sur des cartes à 64 joueurs…

Steelseries Sensei

Pour remplacer ma deuxième Microsoft Habu, qui faisait des doubles clics inopinés, j’ai décidé de tester les souris Steelseries qui ont plutôt bonne presse. Les nouvelles Microsoft ne m’attiraient pas du tout (un peu trop futuristes) ni les Logitech (aussi futuristes et trop lourdes en général). J’ai donc opté pour le dernier modèle sorti : la Sensei (qui reprend le design de la Xai avec pleins de trucs plus ou moins utiles rajoutés), qui prends toujours place sur mon vieux Icemat special edition.

Premiers retours : l’ergonomie est bonne, juste les boutons sur le côté droit ne sont pas très pratiques en jeu, la molette est crantée (que j’apprécie), rien à redire sur la précision, bon point sur le bouton sous la molette qui permet de changer entre 2 sensibilités : une diode pour indiquer sur quelle position on se trouve et les 2 positions sont entièrement paramétrables dans le logiciel de configuration plutôt bien fait. Le cordon usb est entouré d’une gaine. Niveau fonctionnalité inutile mais indispensable : la possibilité de choisir la couleur des leds (molette, logo et indicateur de sensibilité). Niveau fonctionnalité totalement inutile : un LCD qui affiche « Steelseries » sous la souris (dont la luminosité est réglable), j’ai vraiment du mal à trouver l’intérêt, si jamais vous pouvez m’aider… Pour finir, l’aspect métal flou de la souris (que l’on ne perçoit pas très bien sur les photos) est au final assez sobre mais se salie assez vite…

Logitech Illuminated

Enfin replacer mon Logitech G15, j’ai reconduit ma confiance à Logitech pour les clavier en prenant un Logitech Illuminated. Le choc en l’installant, la différence de taille, comparée à celle du G15, est assez frappante. Exit donc le clavier de gamer pur et dur (plus de touches macro, plus de grosses touches, plus d’écran LCD, plus de hub usb) et place à un clavier bien plus sobre et esthétique qui est plus en raccord avec le reste du salon et c’est plutôt assez réussi. Le couple de rétroéclairage blanc/orange est assez joli et se marie bien, j’ai repris cette combinaison pour la Sensei.

Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

Partager :

Le début de l’aventure

Introduction

Depuis quelques années, amateur de films, j’ai fait évoluer mon matériel au fur et à mesure des années. Me voici donc sur le point de passer à la vidéoprojection, étape finale (avant une prochaine révolution) dans le rapprochement avec le cinéma. Installé dans un petit appartement parisien, je n’ai malheureusement pas la possibilité de me faire une salle dédiée comme on en voit beaucoup dans le secteur. Peut-être (sans doutes?) dans mon prochain logement. L’enjeu est donc d’intégrer le nécessaire dans mon salon, mais en conservant quand même sa vocation première : ca sera un salon orienté home-cinema, mais cela restera un salon. L’intégration devra se faire de manière la plus discrète possible, WAF compatible, comme on dit. Pour cela, fixer l’écran au mur, cacher au maximum les câbles / équipements, achat d’une télécommande Harmony…

L’espace de 26m² devra contenir :

  • Intégration d’un Home-cinema, un écran LCD de 46 (ou plus), d’un vidéo projecteur et de son écran
  • 2 canapés (dont 1 canapé-lit pour accueillir des amis)
  • Un espace salle à manger
  • Un espace bureau

Mon inspiration vient de l’installation (assez célèbre) d’un dénommé Franky.rds, postée sur HCFR. Ca ne sera pas une copie à l’identique, à cause de ma pièce et de quelques aménagements que je souhaite effectuer, mais la ressemblance sautera forcément aux yeux, mais son installation est tellement splendide qu’elle mérite d’être répliquée (je ne suis pas le premier et sans doutes pas le dernier). L’ensemble sera de style contemporain, très minimaliste, beaucoup d’éclairages indirects. Pour les murs, les tonalités seront le lin sur la plupart des murs et du taupe sur la partie écran, les éléments varieront entre le gris clair et l’anthracite, rien de bien flashy mais plutôt archi-sobre.

Le matériel

A l’heure actuelle :

Image

  • Téléviseur : Sony 46NX700
  • Vidéoprojecteur : J’hésite entre un HW15 et un JVC350, qui sont tous les 2 en fin de vie « commerciale »
  • Ecran : Sinelux de 2m40 de base commandé
  • Sources : Playstation 3 et Xbox360 (et une Wii qui est dans un carton), essentiellement des médias HD, Blu-Ray et jeux.

Son

  • Amplificateur : Yamaha RV-X2065
  • Enceintes : Davis Acoustics Vinci2 (frontales), MV (centrale), Duffy (surround)

Le projet

Commençons par le plus important, car le reste du projet en dépendra : l’agencement. Les images ont été réalisées avec Google Sketchup, les modèles utilisés ne sont pas trop représentatifs des meubles (actuels et à venir), il s’agit pour le moment juste de représenter l’espace

Voila ma pièce et comment je l’ai agencé pour le moment :

Home-cinema : Piece et agencement

Agencement

Home-cinema : Piece et agencement (perspective)

Vue du dessus en perspective

 

Ce n’est peut être pas optimal mais j’ai du faire pas mal de compromis pour arriver à tout faire rentrer et à garder des espaces convenables pour toutes les fonctionnalités de la pièce.

Des petits compléments à ce qu’on ne voit pas sur la photo :

  • Le bas (derrière le canapé et le bureau) est constitué d’une baie vitrée sur toute la longueur.
  • A droite des étagères (en bas à gauche), il y a une petite fenêtre.
  • La pièce à droite du bureau est la cuisine.
  • Le pan du mur qui sépare l’entrée (en haut à droite) et la partie salon est un placard qui s’ouvre vers l’entrée (pour les vêtements).

L’explication des choix :

L’espace salon

L’espace a été assez facile à définir, voulant au minimum une base de vidéoprojection de 2m (+ environs 60cm pour les enceintes, pas de toile transonore), avec un recul suffisant, il n’y avait pas 25 endroits possibles. Cette configuration me permet d’avoir une base de 2m40 avec un recul de 4m50 environ, ce qui est déjà pas mal. J’ai choisi cette orientation plutôt que l’inverse (écran /toile dos à la baie vitrée) car je souhaitais accrocher mon téléviseur au mur, bien plus esthétique que sur pied et qui permet de camoufler plus facilement les câbles. L’écran de projection est motorisé et viendra se placer devant l’écran de télévision pour un visionnage.

Home-cinema : Vue téléviseur

Vue du la télévision

Home-cinema : Vue canapé

Vue du canapé

 

L’espace salle à manger

Assez rapide aussi, j’ai souhaité garder une proximité avec la cuisine. La table semble assez mal placée : en position assise, les chaises de chaque côté empiètent sur la partie salon et sur le passage entrée / coin nuit, la proximité avec le bureau n’est pas terrible non. Mais je pars du postulat que l’ensemble des personnes présentes au même moment effectueront la même chose : soit tout le monde mange/joue sur la table à manger, soit tout le monde est en mode discutions dans le coin salon, soit tout le monde regarde un film/joue à la console, soit je suis tout seul devant l’ordinateur. Sur ce principe, le positionnement devient assez intéressant : chaises rangées, la table sert de séparation avec le reste, en retournant les chaises côté salon, cela crée un espace assez convivial autour de la table basse.

L’espace bureau

Sans cet espace, tout aurait été simple, mais vu que je préfère quand c’est compliqué… J’ai pas mal galéré à trouver quelque chose de potable, d’autant plus que j’avais besoin d’un espace assez large, je ne peux plus me passer de dual-screen. Dans un premier temps, j’avais pensé mettre le bureau derrière le canapé, il aurait pris sa position sur le plan actuel. Mais après quelques tests, cette place m’est apparue la plus appropriée. En reculant le canapé contre la fenêtre, j’ai très largement agrandit l’espace salon, au point de pouvoir rajouter un deuxième canapé. Malgré l’augmentation de la base, on perds un peu en ratio d’image mais c’est plus agréable comme ça à mon gout. Je garde quelque chose que j’aime bien avoir : de la lumière naturelle derrière les écrans. Le défaut est comme celui de la table à manger, l’espace de passage n’est pas très optimisé, cela devrait s’arranger pas mal quand j’aurais changer de fauteuil de bureau.

Home-cinema : Vue bureau

Vue du bureau

 

La suite dans…

Voila, la présentation est faite, on peut toujours discuter de l’agencement actuel, sur le blog bien entendu, mais aussi sur 2 forums que je suis régulièrement et qui cadrent dans le sujet : Legrandforum (Les Numériques) et Homecinema-fr, où je vais poster les évolutions, les liens en bas. J’essayerai de faire des photos pour voir l’état actuel de l’appartement, si je suis en état, ce week-end. Le choix du vidéoprojecteur et les travaux sérieux devraient débuter la semaine prochaine lorsque je réceptionnerai mon écran. En attendant, je vous souhaite des bonnes fêtes et bon réveillon.

Les liens

Les évolutions de l’installation

Forums de discutions :

Partager :

Arrivage : G27, Blu-ray

On continue avec nos petites emplettes.

Comme dit sur le précédent billet, c’est avec impatience que j’attends le nouveau Gran Turismo qui devrait arriver sous peu. J’ai réussi à me convaincre de ne pas acheter l’édition Signature qui coûte quand même un peu chère. Mais voilà, je me fais avoir. Parcourant les petites annonces sur un forum bien connu. Voilà que je tombe sur un volant Logitech G27, quasi neuf (acheté 3 jours avant), et surtout à vil prix. Donc me voilà revenu avec ce magnifique volant à l’appartement (j’ai un peu souffert, je pensais pas que ça pesait autant ces machins là).

 

Boîte du G27

Boîte du G27

Intérieur de la boîte du G27

Intérieur de la boîte du G27

Donc c’est vraiment du quasi-neuf, l’odeur du cuir neuf est encore là.

Détails du G27

Détails du G27

Il y a 3 blocs majeurs :

  • Le volant : Constitué de 3 branches en aluminium et recouvert de cuir, il donne vraiment une impression de solidité et fait vraiment bien fini. Au niveau commande 2 rangées de 3 boutons au centre, facile d’accès sans enlever les mains du volant, 2 palettes de changement de vitesse en alu à l’arrière. Petit détail qui fait tout, une dizaine de petites LED qui passent du vert au rouge pour avoir toujours un œil sur le régime moteur, reste à voir si les jeux sont compatibles. Tous les autres blocs, ainsi que l’alimentation viennent se brancher dessus, on remarque qu’il y a même des passes câbles moulés dans le boitier.
  • Le levier de vitesse : Boitier 6 vitesses, le passage des vitesses se fait aisément, le pommeau, lui aussi recouvert de cuir, ne fait pas trop de bruit et le passage de vitesse se fait bien. Il y a 8 boutons et une croix directionnelle sur le panneau, si avec ça on est encore obligé d’utiliser le clavier…
  • Le pédalier : 3 palettes en Alu. A noter que ces palettes ont des résistantes différentes, la pédale d’accélérateur est relativement molle, contrairement à la pédale de frein qui est très rigide. L’embrayage est est entre les 2. Le pédalier est relativement lourd et ne bouge pas à première vue.

A cela, s’ajoutent le bloc d’alimentation, les notices de montage, le CD d’installation avec les drivers ainsi que le jeu R-Factor.

Installation G27

L'ensemble G27 installé

Le tout respire la qualité. Les fixations ont l’air assez efficace bien que le volant bouge un peu sur les mouvements violents. Le retour de force m’a l’air de répondre pas mal aussi. L’alu prends assez vite les traces de doigts mais les parties en alu ne sont pas directement en contact avec les mains, hormis les palettes de changement de vitesse. Par contre, j’aimerai bien avoir le boitier de vitesse un peu plus bas mais c’est installé sur la table du PC donc j’ai pas trop le choix pour le moment. Je réfléchis quand même à me monter un playseat maison, d’autant plus qu’il faut que je réfléchisse à l’installation devant la télé…

Changement de registre, avant de récupérer le volant, je suis passé à la fnac afin de profiter des derniers jours de l’offre 10€ en bon pour 50€ d’achat, combinée à l’offre 3 blu-ray achetés, le moins cher offert.

Blu-rayIl y a essentiellement de l’animation (5 sur 6). J’ai donc quasiment complété ma collection Disney / Pixar. Il me manque uniquement La Belle et la Bête, qui vient de sortir, dont le master est apparemment de toute beauté. Note pour les Disney Addict, Le Roi Lion a été officialisé pour l’année prochaine, un de ceux que j’attends le plus :). J’ai donc ramené à la maison :

  • Pony sur la falaise : le seul Myazaki sorti à l’heure actuelle en Blu-ray. Une version de « La Petite Sirène » signée par ce génie de l’animation. Espérons que d’autres suivront.
  • Dumbo : Pas la peine de présenter un classique.
  • Blanche-Neige et les 7 nains : Idem.
  • Là-haut : Avant dernier Pixar avant Toy Story 3, il me tardait de le voir. Pas grand chose à craindre venant de Pixar.
  • Planète 51 : Bien que non issu des studios Pixar ou Dreamworks, la bande annonce m’a donné assez envie de le voir. Par le créateur de Shrek, pourquoi pas?
  • Invictus (steelbook) : Film de Clin Eastwood avec Matt Damon et Morgan Freeman, alléchant non? Ca raconte l’histoire de Mandela qui essaye d’unir son pays après son élection au travers du rugby.
Partager :