Arrivage – PS3 : Plein de choses!

C’est noël avant l’heure! Non seulement Paris est blanc, mais une multitude de paquets m’attendaient à mon bureau de poste. Rentrant avec un tout ça sous les bras et dans une neige qui commençait à devenir de l’eau : une belle galère mais ca en valait la peine. Il me manque juste le temps d’y jouer maintenant :(

Logitech Guitar Hero Controler + Logitech MediaBoard Pro + Call of Duty : Black Ops + Carte PSN 50€

Au programme, nous avons donc :

La guitare et le clavier proviennent du site ventre-privee.com, proposés à de très bon prix lors de la VP Logitech. Le jeu et la carte proviennent eux d’une promotion de chez GAME, proposant le lot, à 70€, une très bonne affaire pour ceux qui achètent sur le PSN (NB : une offre similaire pour Xbox 360 et un abonnement Gold d’un an est disponible) : Avis aux amateurs!

Partager :

Microsoft Kinect : Premières impressions

Après avoir récupéré mon pack Kinect et tout installé, je vous fait part de mes premières impressions :

Packaging

On ne va pas trop s’attarder sur cette partie. La boite est en fait assez compacte pour le contenu annoncé (la console, une manette, un jeu, un micro et le Kinect), tout est bien emballé dans des sacs plastiques, les grosses parties sont bien calées avec du polystyrène dans la boîte, peu d’espaces vides, bref un emballage bien pensé et qui ne pose pas de problème de transport.

Xbox 360 Kinect - Packaging

Matériel

Comme d’habitude avec les consoles next-gen, aucun câble HDMI n’est livré, seul le composite est inclus, un comble, mais on est habitué. La Xbox est brillante, comme la première PS3 (fat), assez flatteur au déballage mais je préfère les matériaux mats, moins sensibles aux traces de doigt et qui traverse mieux le temps, à mon goût.

Mise à côté de ma PS3 slim, la Xbox 360 Slim n’est pas si « slim » que ça. Elle ressemble à un gros bloc monolithique. Niveau branchement, j’apprécie bien la présence de port USB à l’arrière qui permet de dissimuler un peu les branchements permanents (ah la ps3 avec un câble USB qui part derrière pour retrouver le PlayTV…). Petit bémol aussi, le transformateur (dissocié du châssis principal) à une petite led assez visible qui reste constamment allumée, même en veille.

Le Kinect se branche tout simplement avec un seul câble propriétaire (contrairement à un branchement avec les anciennes générations de Xbox). La barre en elle même n’est pas très large mais un peu haute, je pense qu’un profil plus étiré aurait permis une meilleure intégration, contraintes techniques sans doutes.

La manette est bien plus grosse que celle de Ps3 mais l’ergonomie est très bonne. Elle est alimentée par 2 piles AA et non par une batterie comme son homologue côté Sony.

Xbox 360 Kinect - Details

Installation

L’installation de la console se fait sans trop de soucis, il y a un guide qui explique les étapes clairement au fur et à mesure. Chose bizarre, au moment de configurer le Xbox live (le service multijoueur), un gamerTag (identifiant) est attribué automatiquement, sans demander à l’utilisateur. Il faut ensuite le modifier plus tard dans l’interface, le premier changement est gratuit, si par la suite, il vient l’envie de changer d’identité, il faudra repasser par la caisse.

La configuration du Kinect est tout aussi simpliste. Il demande juste à un moment d’introduire le CD fournit avec le périphérique. Ne trouvant pas de CD dédié, il s’agit en fait du DVD du jeu Kinect Adventures qui est livré avec. Au niveau de la reconnaissance de mouvement, quasiment rien à faire, il reconnait directement une personne devant le capteur, il faut juste configurer la zone de jeu. Cette dernière doit quand même être assez étendue et dégagée, exit donc les appartements exigus. Il y a aussi une calibration (automatique) sonore durant laquelle il faut faire le moins de bruit possible.

Xbox 360 Kinect - Installation

Utilisation

Menu

Lorsque l’on est devant l’écran, il suffit de faire un petit coucou pour activer le menu Kinect. Pour naviguer, il suffit de bouger sa main, un curseur retranscrit alors les mouvements de la main à l’écran. La navigation est vraiment similaire à la Wii sur ce point. Pour valider une option, il suffit de rester sur une icône, un petit compteur apparaît avant la validation (et oui, pas de boutons où cliquer). Le seul geste universel que l’on nous apprend au début est la mise en pause, il suffit de mettre son bras gauche à 45° et de lever le pouce. Une petite fonctionnalité intéressante à ajouter dans le menu serait le fait de pouvoir couper et d’allumer la console, soit par un signe, soit par une phrase. Je n’ai pas trouver d’autre moyen que d’utiliser la manette ou le bouton de la console.

Kinect Adventure!

Kinect Adventures! - Xbox360

Livré avec tout Kinect, il s’agit de 5 mini jeux, à la manière d’un Mario Party, chaque jeu est précédé d’explication sur ses concepts. Dans tous les cas, les épreuves sont assez physiques (sauf les fuites et l’apesanteur), on peut pas enchainer trop de parties sans transpirer, à jouer à plusieurs en tournant. On pourra noter que le Kinect prends des photos à certains moments, prenant le joueur en flagrant délit, dans des positions très originales, rien de mieux pour obtenir des photos compromettantes.

  • Descente Infernale : Une descente d’un rapide sur un radeau : il s’agit de l’épreuve que j’avais déjà essayée en magasin. Pour se diriger, il suffit de se déplacer sur les côtés. On peut aussi sauter pour attraper des pièces qui augmente le score, tout en passant à travers des portes, à la manière d’un slalom. Rien à redire, a part peut être un déplacement un peu hasardeux au début mais on s’y habitue.
  • Rebonds : Il reprend le concept célèbre du Casse-brique. La balle se déplace dans un couloir dont les briques à casser se trouvent au fond. Le joueur, qui se trouve sur le plan le plus proche de l’écran, est la « barre » qui relance la balle qui lui arrive dessus. Très physique, mais vraiment très fun. Quand on active un bonus « multi balls », c’est un peu l’anarchie.
  • Max de réflexes : Le joueur se retrouve sur un tapis roulant. Son but est d’éviter les obstacles et de récupérer encore une fois des pièces. Le mini-jeu qui m’a le plus déçu, c’est le seul où j’ai ressenti un léger décalage avec l’avatar, on s’y habitue au fil du temps mais c’est un peu dommage. De plus, il y a pas énormément de mouvements libres comparé aux autres mini jeux.
  • 20000 Fuites : Le joueur est dans un sous marin avec une grande vitre avec vue sur l’océan, les poissons viennent fissurer cette vitre à différents endroits, qu’il faut reboucher avec ses mains et/ou ses pieds. J’assimile ce jeu à un Twister numérique. C’est celui où l’on découvre le plus la détection de mouvement offerte par le Kinect, bien que le jeu en lui même n’est pas très rapide.
  • Dans le vide : Il s’agit de l’activité la plus calme, le joueur est dans un environnement en apesanteur, il doit se déplacer dans l’univers pour exploser des bulles qui volent. Pas très rapide et pas très avare en mouvement, il s’agit de l’activité que j’ai le moins appréciée.

Sans vraiment être un vrai jeu, je pense plutôt que Kinect Adventure! est une sorte de démo évoluée qui est livrée avec l’accessoire afin d’en démontrer tout le potentiel, ce qu’il fait bien. Il n’empêche que les épreuves proposées sont amusantes et accessibles à tous. J’ai hâte de les tester à plusieurs.

Dance Central

Dance Central - Xbox 360

Premier jeu de danse d’Harmonix, mais ce ne sont pas des novices en matières de jeux musicaux puisqu’ils sont à l’origine des premiers Guitar Hero (GH) et plus dernièrement des Rock Band (RB). Un jeu de danse, c’est le un concept pas très nouveau puisque ca fait quelques années que Dance Dance Revolution et ses semblables existent. Il s’agit de reproduire des chorégraphies qui sont à l’écran. Cette première ébauche était assez simpliste puisqu’il fallait juste marcher sur certaines touches du tapis avec un bon tempo. Plus récemment, Juste Dance, a remis, avec succès, ces titres au goût du jour en utilisant la détection de mouvement de la Wii. En progrès, mais il était encore possible de « tricher », la détection ne se faisant qu’avec le mouvement du bras. Ici, plus de manette et l’on peut bouger sans aucune gène, ce qui convient parfaitement au genre.

Il suffit s’agit comme un miroir par rapport à l’avatar. Comme GH et RB, un système de multiplicateur est présent lorsqu’on réussi plusieurs pas d’affilé. N’étant pas un danseur confirmé (très loin de la même), j’ai un peu de mal avec les mouvements à effectuer, d’autant que les icônes décrivant les mouvements sont loin d’être limpides, un peu à la Just Dance quand on joue la première fois. Un mode d’apprentissage de chaque chanson est disponible, découpant chaque pas à effectuer. La reconnaissance est vraiment bluffante et on ne sent pas trop de latence. Une surbrillance rouge apparait sur certaines parties du corps (ou tout le corps si on est à l’ouest) si celle ci n’est pas en accord avec la chorégraphie. Le genre a enfin trouvé l’accessoire idéal comme compagnon.

Je suis loin d’avoir fait le tour mais la playlist n’a pas l’air très longue, on a quand même assez de variété musicale. L’éditeur semble vouloir imposer un écosystème comme tous les autres jeux musicaux, c’est à dire des titres en DLC, chose que je cautionne pas et que je dénonce. Mais j’aurais pour ma part bien du mal à faire le tour vu mon niveau :p

A noter que le jeu propose à certain moment des phases « Freestyle » où le joueur effectue une chorégraphie libre et monte un Gif avec les prises effectuées par le Kinect, tout aussi humiliant que KA!, voir plus.

Conclusion

En laissant de côté l’aspect Xbox que j’ai survolé, je vais plus m’attarder sur le Kinect en lui même. Bien entendu les graphismes sont d’un autre niveau comparés à ceux d’une Wii.

Continuant dans la lancée initiée par la Wii, Microsoft s’engage donc dans la reconnaissance de mouvements. Sans être totalement révolutionnaire, cet accessoire propose quand même une manière de jouer qui l’est assez (révolutionnaire). La reconnaissance de mouvement est vraiment très bien réalisée. Je n’ai pas encore très bien vu la reconnaissance vocale vantée dans les publicités. Les jeux testés sont assez aboutis, surtout pour un premier jet, surtout Dance Central qui fait entrer le jeu de danse dans un autre stade. Il me reste le multijoueur à tester.

Vraiment au point au niveau technique, j’émets des réserves quand même sur les gameplays possibles. Je pense qu’il sera réservé aux jeux dits « casual », tout comme la Wii, plus certaines exceptions. Mais je ne pense pas que le jeu vidéo tel que nous le connaissons soit porté sur un système semblable. Une manette ou un couple clavier-souris, seront toujours plus réactifs et offriront bien plus de possibilités en terme de gameplay, tout du moins dans un futur proche.

Si vous êtes plus dans l’optique d’utiliser votre console pour jouer à des jeux conviviaux, je pense que le Kinect est un bon accessoire : poussant plus loin le principe initié par la Wii, avec des graphismes en 720p, et la possibilité de jouer à des titres orientés Gamer, la ludothèque Xbox étant assez étoffés, même si je pense rester essentiellement du côté PS3, en grand partie pour son live gratuit. Mais ca me laisse l’occasion de jouer à certaines exclusivités Xbox. Il est relativement accessible, d’autant plus si l’on possède déjà une Xbox.

Console Xbox 360 250 Go + capteur Kinect + jeu Kinect Adventures ! – Amazon.fr

Kinect + le jeu Kinect Adventures – Amazon.fr

Partager :

Microsoft Kinect : Move your Body

Rien avoir avec le tube de Eiffel65, mais juste une brève pour vous indiquer que j’ai fait l’acquisition d’une nouvelle console, la Xbox 360, en pack 250Go Kinect, la nouvelle technologie « padless » signée Microsoft, pour concurrencer la Wii de Nintendo et le PS3 Move de Sony. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une barre remplie de caméras et de capteurs, reliée à une Xbox360. Elle reconnait les faits et gestes de 2 personnes au maximum et, à la manière des concurrents cités plus hauts, il suffit de bouger son corps pour effectuer des actions dans le jeu. A la différence qu’ici, aucune manette n’est à tenir.

Kinect pour Xbox360

Elle n’est pas encore chez moi, mais je la récupèrerai probablement ce week-end. A vrai dire, je n’étais pas vraiment dans l’optique de l’acheter à la sortie mais un peu plus tard. D’autant plus que je n’avais pas de Xbox chez moi. Mais une vilaine promotion chez Carrefour, m’a fait changé d’avis (quel faible je fais…). A départ, j’étais parti sur un modèle basique de 4Go, un peu moins cher et qui, au travers d’une autre promotion, offrait Kinectimal en plus, une sorte de Nintendogs adapté pour la console. Mais au final, je me suis rabattu sur la version 250Go, le jeu en lui même ne m’intéressant pas plus que cela et le fait d’avoir un peu plus de place pour les installations et les sauvegardes était préférable.

En plus de Kinect Adventures, qui est livré d’office avec le Kinect, j’en ai profité pour prendre Dance Central, une sorte de Just Dance façon Kinect. D’après les premiers tests, c’est un « killer game » pour la console et ce style s’adapte plutôt bien à la cible Kinect. Très prochainement, arriveront sans doutes Kinect Sports (classique du genre pour ce type de support).

Plus tard pour un compte rendu et les premières impressions, une fois le tout installé. En attendant, une petite vidéo publicitaire afin d’illustrer le système, pour ceux qui n’auraient pas encore vu un des nombreux clips publicitaires qui passent en ce moment sur toutes les chaînes :

Partager :