Cadeau @ Livetile : Cle Kingston DataTraveler Workspace (32Go)

Un petit colis vient d’arriver par la poste. Il s’agit cadeau issu d’un concours « live » improvisé d’un podcast nommé « Livetile » qui parle l’univers Microsoft « grand public ». Je vous invite à le suivre (en live c’est mieux, en différé, c’est bien aussi) : http://www.livetile.fr

Pour résumer l’histoire, David Catuhe (@deltakosh / Blog) passe sur le chat live et propose d’improviser un concours à la fin de l’émission dont il fournira les lots. Il est program manager chez Microsoft (travaillant actuellement sur le nouveau navigateur qui doit prendre la relève du vieillissant Internet Explorer : Project Spartan. Nous n’avons toujours pas réussi à lui sous tirer le nom commercial mais l’annonce publique ne devrait plus tarder. Petit concours de rapidité dont je remporte ainsi le dernier des 3 lots (ouf).

Concours Livetile : Cle datatraveler workspace wintogo 32Go

Le lot en question est une clé USB Kingston DataTraveler Workspace de 32Go. Mais il ne s’agit pas d’une bête clé USB. Il s’agit d’une clé USB 3 très rapide conçue et certifiée Wintogo. Kesako? Il s’agit d’une clé capable d’embarquer un système Windows et de pouvoir booter dessus avec des performances se rapprochant des SSD. On peut ainsi transporter son Windows dans sa poche et retrouver son OS depuis n’importe quel PC, moyennant juste de booter dessus.

Je vais tester ça, sachant qu’une build de Windows 10 est préinstallée et que ma dernière installation de la technical preview ne s’est pas conclue par un franc succès sur ma Surface pro 3, en espérant ne pas rencontrer les mêmes problèmes. Cela m’évitera les longues restaurations et d’avoir un dual boot qui prend quand même un peu trop de place… Affaire à suivre…

Merci donc à David Catuhe et Microsoft Corp ainsi qu’à toute l’équipe de Livetile pour ce petit cadeau inattendu.

Partager :

Visite au salon des Numériques : La Factory : Nokia Lumia 920 / 820, 4K…

Les Numériques : La Factory

Le site high-tech Les Numériques organisait son premier salon le jeudi 11 Octobre 2012, ouvert gratuitement à tous. Ce dernier étant situé à Paris (au 104, dans le 19ème arrondissement) et étant moi même lecteur et participant un peu au forum des Nums, je m’y suis rendu après une journée de travail. Voici mon petit compte rendu. Je m’excuse par avance des photos pas exceptionnelles, j’avais pris mon antique compact pour l’occasion…

Muni de mon invitation imprimée, les gentilles hôtesses d’accueil me remettent un sac SnapDragon, contenant quelques publicités et le plan du salon (liste des entreprises participantes). Ce sera malheureusement mes seuls goodies de la soirée : sans doutes en cause mon heure d’arrivée tardive et le fait que j’ai survolé pas mal de stands. Il y avait 4 univers (5 en comptant le labo) : Audio-Video-Photo / Mobilité / Informatique / Autre, organisés autour du point central regroupant l’urne récoltant les bulletins pour le jeu concours (bien dur au passage… ils aiment donner du fil à retordre à leurs lecteurs…)

La Factory : Entrée

Ma principale raison de ma venue était de pouvoir toucher la nouvelle gamme de smartphone de Nokia : les Lumia, propulsés par le nouveau système d’exploitation de Microsoft : Windows Phone 8. Ceux qui ont un peu suivi connaissent mon attachement à l’écosystème mobile de Microsoft, qui va évoluer dans cette nouvelle version (dont encore quasiment rien n’a été dévoilé). Les spécifications ainsi que les petites innovations présentes dans le modèle 920 (écran utilisable avec les gants, à priori de qualité de haut standing, appareil photo avec stabilisateur, NFC, recharge par induction, 4G LTE utilisable à peu près partout sur la planète…) me pousseront sans doutes à changer mon petit Lumia 800 plus tôt que prévu.

Ma principale crainte : le poids (185gr) a été tout de suite dissipée. En terme de ressenti, j’ai trouvé le 920 plus léger que mon 800 (qui n’est pas léger non plus, mais l’utilisant au quotidien, cela me va), j’ai même été obligé d’enlever ma housse de protection pour me convaincre! Il reprend le design du 800, en plus grand, avec quelques petites différences : les boutons ne sont plus en plastique argenté mais en céramique qui change vraiment l’aspect par rapport au 800 (qui fait cheap du coup :( ), le connecteur USB n’a plus un capuchon pour le protéger et se retrouve en bas de l’appareil, centré, tout comme la prise jack qui se trouve au dessus. L’écran avait l’air vraiment plus joli (malgré les traces de doigts partout…), le téléphone était un peu chaud à force de tourner toute la journée. Au niveau des coloris, j’ai eu un 920 jaune (glossy donc), c’est plus joli en vrai qu’en photo mais c’est quand même trop « jaune » pour moi, je pense me tourner quand même vers un noir ou un gris mat. Pour ma part, encore un peu plus conquis (mais n’est-ce pas de l’autopersuasion? J’ai hâte de voir les premiers tests…)

Ensuite, vient le 820, présenté avec plein de coques sur le stand. Il s’agit un peu de la surprise : le design rend vraiment mieux en vrai (la différence est bien plus grande qu’avec le glossy du 920), j’en venais à le trouver assez joli, avec en plus le système de coque interchangeable… De même que l’écran, bien qu’ayant une résolution semblable à mon 800, j’ai trouvé celui du 820 bien plus agréable! J’ai eu aussi une impression d’un poil plus fluide que le 920 mais c’est pas difficilement descriptible (le 920 étant très fluide aussi…). Bref, il est mieux que mes apriori, même si je le trouve un peu cher pour comparé aux HTC (qui étaient à côté mais que j’ai involontairement oubliés d’observer)

Au final, j’ai à peine eu le temps de toucher les appareils, les démonstrateurs imposaient un roulement pour les séances de palpage des objets :( Je n’ai pas même pas pu prendre des photos rapprochées, j’ai essayé de repasser 3 fois, et à chaque fois autant de monde. Même au moment où je quittais le salon, il s’agissait du stand où il y avait le plus de personnes : réel engouement ou simple curiosité?

La Factory : Stand Nokia

Le deuxième stand que je voulais visiter était celui de Sony où était présenté le nouveau modèle 4K (de 84″!) de la marque : le KDL-849005. Plutôt par curiosité (je préfère la vidéoprojection pour les utilisations « typiques » de la 4K, les sources et pour le modique prix de 25000€…). Déjà, la configuration n’était pas vraiment standard, il y avait dans les 2m de recul, soit limite moins que la taille de la diagonale… L’immersion est là c’est sur, mais est-ce que cela sera la nouvelle utilisation des téléviseurs?

Sinon au niveau technique, c’est quand même assez impressionnant, je suis arrivé sur la bande annonce du nouveau spiderman. N’étant pas friand de 3D, je m’apprêtais à partir quand le démonstrateur à passer un clip de démonstration en 2D, et là, en effet, la claque! Le gain de définition est quand même visible par rapport à du full HD classique. Je me rapproche à 30cm de l’écran, et même là, difficile de déceler les pixels… Il faudrait vraiment tester à un distance plus raisonnable pour voir si le gain est vraiment qualitatif. Et aussi sur des modèles de vidéoprojecteur 😀

La Factory : Sony KDL-849005

Petite innovation dont je n’avais pas entendu parler : un système de commande pour téléviseur, qui tourne a priori sur Windows 7, après un calibrage (il faut suivre un point à l’écran). Cela est assez semblable au contrôle de la Xbox via Kinect, pour sélectionner une commande, il faut pointer sur un élément et rester dessus pendant un petit laps de temps. A la différence qu’au lieu de pointer via ses mouvements de la main, il suffit de regarder la commande. Cela semble assez au point, il n’y a pas de fausse manip, mais au même titre que la Kinect, c’est n’est pas vraiment pratique (sauf si on passe toujours 20 minutes à retrouver sa télécommande :p), il doit pouvoir sans doutes y avoir quelques utilités à inventer!

La Factory : Téléviseur Haier pilotable avec les yeux!

Enfin l’endroit où j’ai du passer le plus temps, il s’agit de la partie du labo, il y a plusieurs espaces où l’on pouvait discuter avec les membres des Numériques (de tout et de rien, mais généralement en rapport avec le domaine de compétence de l’intervenant) et leurs outils/matériels (il manquait la célèbre barbie utilisée pour les tests photos…). J’ai pu discuter avec quelques membres de l’équipe et plus particulièrement avec Patrick Pierre Garcia (alias PPG) et quelques lecteurs/forumeurs rencontrés sur le tas, que j’avais déjà rencontré à l’occasion de la visite des studios de CMC.

La Factory : Labo

La Factory : Labo PPG

Pour résumer, une petite soirée agréable, même si la surface d’exposition était relativement petite et les allées aussi, ce qui rendait la circulation difficile avec les stands peuplés (Nokia :( ). L’équipe du site abordable et les visiteurs passionnés de manière générale rend le salon un peu plus convivial que les autres manifestations similaires, même si les stands des marques étaient bien à but commercial. En espérant d’autres éditions avec des horaires un peu plus accessibles.

Partager :

Arrivage – PC : Sparkle Geforce GTX 570 – Steelseries Sensei – Logitech Illuminated

L’arrivée imminente de Diablo III (dont ma version collector arrivera sans doutes mercredi, je l’espère…), une petite mise à jour matérielle s’imposait, essentiellement pour mes périphériques de saisie qui se faisaient un peu vieux.

Sparkle GeForce GTX 570 / Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

J’en ai profité pour remplacer ma GeForce 465 par une Sparkle GeForce 570 qui se trouvait à prix très intéressant lors des soldes (moins de 200€). Le gain est appréciable sur Battlefield 3, mais ne permet quand même pas de jouer dans des conditions optimales en ultra sur des cartes à 64 joueurs…

Steelseries Sensei

Pour remplacer ma deuxième Microsoft Habu, qui faisait des doubles clics inopinés, j’ai décidé de tester les souris Steelseries qui ont plutôt bonne presse. Les nouvelles Microsoft ne m’attiraient pas du tout (un peu trop futuristes) ni les Logitech (aussi futuristes et trop lourdes en général). J’ai donc opté pour le dernier modèle sorti : la Sensei (qui reprend le design de la Xai avec pleins de trucs plus ou moins utiles rajoutés), qui prends toujours place sur mon vieux Icemat special edition.

Premiers retours : l’ergonomie est bonne, juste les boutons sur le côté droit ne sont pas très pratiques en jeu, la molette est crantée (que j’apprécie), rien à redire sur la précision, bon point sur le bouton sous la molette qui permet de changer entre 2 sensibilités : une diode pour indiquer sur quelle position on se trouve et les 2 positions sont entièrement paramétrables dans le logiciel de configuration plutôt bien fait. Le cordon usb est entouré d’une gaine. Niveau fonctionnalité inutile mais indispensable : la possibilité de choisir la couleur des leds (molette, logo et indicateur de sensibilité). Niveau fonctionnalité totalement inutile : un LCD qui affiche « Steelseries » sous la souris (dont la luminosité est réglable), j’ai vraiment du mal à trouver l’intérêt, si jamais vous pouvez m’aider… Pour finir, l’aspect métal flou de la souris (que l’on ne perçoit pas très bien sur les photos) est au final assez sobre mais se salie assez vite…

Logitech Illuminated

Enfin replacer mon Logitech G15, j’ai reconduit ma confiance à Logitech pour les clavier en prenant un Logitech Illuminated. Le choc en l’installant, la différence de taille, comparée à celle du G15, est assez frappante. Exit donc le clavier de gamer pur et dur (plus de touches macro, plus de grosses touches, plus d’écran LCD, plus de hub usb) et place à un clavier bien plus sobre et esthétique qui est plus en raccord avec le reste du salon et c’est plutôt assez réussi. Le couple de rétroéclairage blanc/orange est assez joli et se marie bien, j’ai repris cette combinaison pour la Sensei.

Steelseries Sensei / Logitech Illuminated

Partager :

Nokia Lumia 800 / Sosh / Fanboy… Quel programme

Retour aux sources : Nokia…

Il est loin le temps de mon premier téléphone portable : l’antique 8210 du constructeur finlandais. Après un passage chez Samsung, je reviens à ma première marque !

J’avais retardé mon achat de mobile pour attendre l’annonce du Lumia 900 de Nokia. Mais le délai annoncé de 3 mois minimum avant son lancement et pour le moment uniquement en Amérique (en attendant le WMC en février de Barcelone), j’ai décidé de sauter le pas et de me contenter (pour le moment…) du Lumia 800, dont la campagne de pub massive est visible ces derniers temps (au moins sur Paris en tous cas) mais pas assez marquante à mon goût.

Nokia lumia 800

Son design élancé laisse penser qu’il est fin mais au final, il correspond  à l’épaisseur de mon i900 qui pourtant parait bien plus massif.

En main le produit est bien fini, l’idée de fournir une surcouche en caoutchouc est vraiment bonne, on ne gâche pas la belle forme de l’appareil avec un étui que l’on aurait de tout façon acheté.

Le seul bémol matériel pour le moment et la protection du port mini-USB pour la connexion au PC ou pour le chargeur, qui est assez peu pratique et qui ne devrait pas tenir la durée à mon avis.

… mais de la nouveauté

Les lecteurs de la première heure savent mon intérêt pour le nouveau système d’exploitation mobile de Microsoft : Windows Phone. Je ne reviendrais pas sur les différences entre les 2 autres OS majeurs mobiles (iOS et Android), mais la jeune plateforme Windowsienne se rapproche tranquillement de ses rivales : le Market Place arborant déjà une belle diversité d’applications. Le système a gagné beaucoup en maturité depuis l’arrivé de la mise à jour Mango, même si il reste quelques fonctionnalités manquantes, le tout avec une interface séduisante et rapide (bien qu’un peu austère à première vue).

Le fer de lance Nokia a permis aussi à d’autres constructeurs de mettre en avant un peu la plateforme (j’ai aperçu des pubs pour le HTC Titan et le Samsung Omnia W…) mais le manque de vendeurs proposant cette alternative est encore une réalité, ces derniers prônant le sacro-saint iPhone ou des terminaux Android.

Il a pas free, il a rien compris ?

Avec mon changement de mobile, vient aussi un changement d’opérateur, quittant ainsi mon antique formule smartphone de SFR. On a pu voir ces derniers jours pas mal d’effervescence au sujet de la téléphonie mobile avec l’arrivé d’un nouveau opérateur (non virtuel) sur le marché. Et on peut dire à postiori, que l’attente du Lumia m’a été favorable, pécuniairement parlant. L’arrivé des offres de Free a fait un peu bouger les offres « low-cost » antérieures, permettant une économie non négligeable.

Mais pourquoi donc avoir choisi autre chose que Free ? Tout d’abord, une question de prix, même si l’offre de Free propose plus d’options, le forfait proposé par Sosh rentre parfaitement dans ce que je souhaite (seul le fair-use de 3Go me serait peut-être utile mais cela reste anecdotique : je ne dépasse jamais les 500mo actuellement…), aucune raison de payer plus. Je suis également un peu prudent sur les révolutions du jour au lendemain : un réseau d’antenne, ce n’est pas une petite chose à mettre en place (malgré l’itinérance d’Orange, qui introduit le roaming sur le territoire français…), et je pense que par le passé, Free a essuyé quelques écueils technologiques au lancement de nouveaux produits (les fameux clients béta-testeurs…).

Mon mien est mieux

Après ces considérations techniques, viens ma petite note d’humeur : ces fameuses personnes qui défendent (aveuglement et donc subjectivement) corps et âme un produit et plus généralement une marque, plus communément appelées « Fanboys ».

Ces petites armées de sympathisants engagés, sont un outil marketing fabuleux : elles permettent de diffuser des idées à moindre coût et de manière efficace : une personne engagée sera plus convaincante qu’un commercial qui vante un produit dans un but alimentaire.

Même le marketing commence à se les approprier, comme on peut le voir dans le clip télévisé pour le compte de Renault, dans lequel on aperçoit un client (que l’on pense employé) expliquer à une autre cliente les avantages du contrat d’entretien…

L’exemple le plus parlant est celui de la marque à la pomme : en quelques années, l’entreprise a su capter le cœur de nombreux technophiles qui n’ont désormais d’yeux que pour leurs iMac, iPhone ou iPad. Leur communication à base de KeyNote, des leaks plus ou moins contrôlés, de photos de personnes bravant vents et tempêtes devant leur AppleStore pour avoir le privilège de posséder le dernier fleuron de la marque avant les autres, de pénuries… est une machine bien huilée, au point que l’annonce de la mort de Steve Jobs a eu plus de retentissements que la mort d’un dirigeant d’état.

Le phénomène a pris tellement d’ampleur, qu’au final il est entré dans le sens commun que les iXxx sont les machines must-have, alors qu’il existe de la concurrence plausible (même si ca ne retire en rien leurs qualités).

On pourrait faire un parallèle rapide en replaçant le mot « marque » par le mot « parti politique », pour se rendre compte que le phénomène n’est pas si nouveau et qu’il est en parti adapté à l’économie. Même si les politiques commencent à utiliser les nouveaux moyens à leur disposition pour créer le « buzz »…

Ce n’est pas cela en soit qui est critiquable, cela est même plutôt une bonne chose que des personnes connaissant un produit en vantent ces mérites (on peut plus ou moins dire de moi-même que je suis pro-Microsoft). Comme pour toute chose, il s’agit surtout des cas extrémistes, critiquant toutes les solutions alternatives à « leur » produit sans faire de comparatifs objectifs…

Il suffit de se rendre, par exemple pour le mobile, sur un sujet parlant de iOs, Android, Windows Phone, ou tout autre Os, et de lire quelques commentaires, et on se rends très vite compte que ces fameux FanBoys s’en donnent à cœur joie, même si le sujet initial n’a pas vraiment de rapport avec leur solution qui est, bien sur, meilleure.

Mais pourquoi en parler ici ? Parce que Free a très bien compris la communication façon Apple et l’a plutôt assez bien appliquée (une campagne qui n’a quasiment rien coûtée mais qui a été plutôt bien relayée dans les médias, peu importe ce qu’en dit Xavier Niel). Malgré le fait que les 2 entreprises ont des cibles technophiles mais quand même assez différentes : branché, axé sur la simplicité et le design pour Apple / Plutôt culture geek, malin, et voulant toujours plus de fonctionnalités pour Free.

Et lors de ma recherche de mon forfait idéal, si l’arrivée de Free a été bénéfique pour mon porte-monnaie, la lecture de sujets sur la mobilité a été assez pénible, n’importe quel modérateur sur un forum peut en témoigner ! Surtout si ce forum est technophile, ie : plus propice à héberger un débat sans argument et plein de mauvaise fois (des 2 côtés) sur telle ou telle technologie/marque, sur de nombreuses pages.

Pour exemple, les défenseurs de Free qui demandent (enfin dénigrent ceux qui ne le font pas) de ne pas prendre des forfaits, moins cher et plus adapté à leur consommation (mon cas), mais de prendre Free, plus cher, parce qu’ils ont baissés les prix… La logique m’échappe un peu…

Le fait de pouvoir lire les avis de différents utilisateurs sur un produit est utile (bien qu’il s’agisse des mécontents qui se plaignent le plus souvent), mais pour voir lire des avis objectifs, cela serait encore mieux !

Partager :

Salon : arrivée d’un canapé et des pieds d’enceintes

Une petite maladie et les beaux jours arrivant, l’installation n’avance pas beaucoup (même pas du tout en fait). En l’état actuel, tout est quand même fonctionnel et je profite au maximum avant le désordre certain si je me lance dans les finitions esthétiques (qui sont prévues début juin, lors de mes prochaines vacances posées, stay tuned).

Une petite évolution depuis le dernier post : l’arrivée de pied Norstone Stylum III (ceux de 80cm de hauteur donc) en finition argent. Je cherchais quelque chose de plus original pour porter mes Dufy (on les voit partout ces pieds…), mais le prix très accessible et l’amas de cartons servant anciennement de support ont eu raison de ma patience.

Norstone Stylium 3

Quand même content de mon achat (d’occasion), ils font moins lourds que je ne pensais et la finition est bonne.

Norstone Stylium 3 installés

Et plus récemment (ce matin), une nouvelle livraison, plus imposante, a eu lieu : mon deuxième canapé pour le coin salon, qui porte le petit nom de « Open it ». Toujours Roche Bobois et et toujours dans un cuir bicolore gris clair afin d’harmoniser la pièce, il s’agit cette fois-ci d’un convertible. Bien que plus massif que le Synopsis, le côté aérien de ce dernier diminue grandement le coté massif que je trouvais à tous les autres canapé-lits et m’a convaincu.

Roche-Bobois Openit

Roche-Bobois Openit

Forums de discutions :

Partager :

Installation du videoprojecteur et de l’écran

Un petit moment que je n’avais pas donné de nouvelle concernant ma petite installation. L’écran et le vidéoprojecteur ont été montés la semaine dernière, lorsque j’ai reçu mon câble HDMI Real Cable Forest de 12m (taille bâtarde impossible à trouver dans le commerce…). Un petit aperçu de l’avant, une fois l’écran descendu.

Installation videoprojecteur

Le vidéoprojecteur a été fixé au plafond, non sans mal,avec le support Vogel’s PPC200. J’ai eu un énorme soucis pour trouver le centre de gravité du vidéoprojecteur. J’ai réussi à avoir une position correcte mais pas parfaite, il est encore un peu penché (visible sur la projection, plus bas). Il est bien possible de décaler un peu l’appareil sur ses fixations, mais avec le poids et l’encombrement de la bête, ce n’est pas évident. J’ai du changer 2-3 fois la place des fixations avant de trouver un compromis, mais c’est loin d’être parfait, je me penche (sans jeu de mot) sur le sujet. Je n’ai pas non plus trouvé d’option sur le vidéoprojecteur pour faire une rotation de l’image. Par contre, pour la mise au point, le zoom, le décalage et la correction du trapèze, la motorisation est vraiment appréciable : régler le tout assis sur le canapé et non pas débout sur la pointe des pieds.

JVC DLA-HD350

Les prochains travaux sont un support pour rééquilibrer le tout et un passe-câble en hauteur. En effet, les câbles qui tombent directement dans le vide derrière le canapé, n’est pas très glamour et fait vraiment bazar. De même pour l’alimentation et la commande pour l’écran qui seront intégrés dans le coffrage plus tard.

JVC DLA-HD350 + Vogel's PPC 200

Entre le téléviseur et l’écran de vidéoprojection, j’ai laissé un espace d’une dizaine de centimètres, la descente se faire sans soucis. L’écran ne fait pas trop de bruit lorsqu’il monte ou descend. J’ai juste un petit soucis avec la butée basse, j’ai contacté sinelux pour quelques précisions.

Distance entre l'écran et le téléviseur

Pour vous donnez une idée de la différence entre un téléviseur et un vidéoprojecteur, voilà 2 photos prises à la même position, d’un screenshot d’Avatar (Blu-Ray). La première est sur ma Sony de 46″.

Avatar (téléviseur)

Et voici la même capture, sur le vidéoprojecteur. La différence est assez notable :p. L’image est bien penchée (mais pas la photo :o). Mais j’ai l’impression que la photo amplifie cette sensation de penché, en séance, je n’ai pas ressenti de gêne en particulier.

Avatar (videoprojecteur)

Tout cela pour dire que depuis 1 semaine, mes soirées sont transformées en séances de cinéma pour mon plus grand plaisir. Si vous avez l’espace/le budget nécessaire pour passer à la vidéoprojection et que vous êtes cinéphiles avertis, n’hésitez pas à sauter le pas, ca en vaut le coup.

Forums de discutions :

Partager :

Salon : Montage du mur TV

Ce Week-end, je me suis donc lancé dans la réalisation du mur supportant le téléviseur.

Voici ce qui me servait de plan et que je n’arriverai sans doutes pas à relire d’ici quelques jours :

Salon : Plan

Et voici le résultat obtenu dimanche soir :

Salon : résultat final

C’est conforme à ce que j’attendais et ca rentre pile poil comme prévu, j’aime quand un plan se déroule sans accroc! Il y a juste quelques coins sur la planche de medium en bas qui ont souffert mais rien de bien important, d’autant plus quelle sera normalement cachée par le haut du meuble bas.
Reprenons tout depuis le début.

Salon : matériaux mur télé

Samedi après midi, quelques achats nécessaires chez Merlin le roi : des tasseaux de sapins 32×32 premier prix, de la laine de roche et des goulottes 20*75 pour pouvoir faire passer les câbles facilement. Les 3 panneaux de médium de 15mm (non présents sur la photo) ont été découpés par leur atelier : 150*60. Coût total : un peu moins de 100€.

Salon : Installation des tasseaux porteurs

Salon : Fixation tasseaux

Installation des tasseaux « porteurs » sur le mur. 3 points de fixations par tasseaux, cheville Molly m5 au mur : ca bougera pas!

Salon : Installation des goulottes

Installation des goulottes au mur : les deux sur la partie gauche serviront pour les câbles destinés à l’arrière de la pièce, celle du centre (faite avec tous les restes des découpes) toute la connectique pour le téléviseur, celle de droite pour plus tard si je tire une deuxième ligne électrique. On remarque un autre tasseau au centre qui servira à fixer le support mural : le Vogel’s EFW 8325, orientable à 45°.

Salon : Installation de la laine de roche

Installation de la laine de roche dont l’utilité est uniquement de combler les vides. Petit tasseau supplémentaire pour « fermer » la sortie des câbles du téléviseur.

Salon : Usinage du premier paneau

Quelques modifications apportées au premier panneau bas : récupération des chutes de tasseaux pour fermer le bas de l’ensemble (où il y a de la laine de roche) et découpe à la scie sauteuse du bas de l’ouverture pour les câbles. On remarque beaucoup de sciure due à la découpe, je vous laisse imaginer l’état de l’appartement à la fin (heureusement vidé au maximum).

Salon : Installation des panneaux de MDF

Résultat après les 3 panneaux de medium posés : chaque panneau est fixé aux tasseaux par 10 vis, avant-trous fraisés de la même manière que les tasseaux afin d’utiliser de la pâte à bois pour obtenir une surface plane.

La prochaine étape est la pose de l’écran. Je continue de faire un peu de R&D pour le coffrage et le meuble bas.

Forums de discutions :

Partager :

Salon : Arrivée de l’écran et de la télécommande Harmony

Timing parfait pour monter le tout ce week-end, j’ai réceptionne mon écran Sinelux, modèle B, écran 16/9 motorisé de 244*190, la surface visible est de 236*133, soit une diagonale de 2.70m (107″). Commandé par radio-fréquence, j’ai rajouté un trigger à la commande. Il ne s’agit pas d’un câble jack habituel mais un émetteur RF que l’on met sur l’appareil qui envoie le signal, plus pratique lors que l’écran est éloigné de cet appareil (le VP généralement).

Juste un petit bémol sur la logistique, l’envoi a été assez rapide : commande le 30/12 en soirée et expédition le 07/01, mais aucune notification de l’envoi. Mais le soucis vient surtout du transporteur, qui n’avait soit disant pas toutes les informations et qui ne m’a pas contacté. Après un mail à Sinelux, réponse dans l’heure, j’ai récupéré le nom du transporteur (Sernam) et le numéro de colis. Tout s’est résolu et  l’ensemble est arrivé d’Allemagne sans aucune casse, packaging nickel bien protégé et sans vide. Sinelux n’a pas faillit à sa réputation.

Emballage Ecran Sinelux

Emballage Ecran Sinelux

Ecran Sinelux modèle B 244*190

Ecran Sinelux modèle B 244*190

L’autre colis arrivé aujourd’hui provient directement de Logitech. Profitant d’une double promotion, j’en ai profité pour sauter le pas et effectuer l’achat de ma télécommande universelle : l’Harmony 900. Modèle haut de gamme de la série Harmony, cette télécommande universel est RF (contrairement à la majorité des télécommandes universelles qui sont infrarouges), mais livré avec quelques blasteurs permettant d’envoyer des signaux IR. Elle est dotée de petits raffinements : écran couleur tactile, batterie lithium, dock de rechargement…

A cette télécommande, j’en ai profité pour prendre l’adaptateur PS3 qui était à moitié prix pour un achat groupé avec l’harmony 900. Le tout avec une réduction de la facture de 40% grâce un code glané par un gentil forumeur du Grand Forum, qui ramène l’ensemble à un prix imbattable.

Logitech Harmony 900 + Adaptateur PS3

Logitech Harmony 900 + Adaptateur PS3

Harmony 900 et les télécommandes qu'elle remplace

Harmony 900 et les télécommandes qu'elle remplace

Montage de l’écran ce week-end et configuration de la télécommande un soir de la semaine prochaine.

Forums de discutions :

Partager :

Salon : Arrivée du vidéoprojecteur : JVC DLA-HD350

Mardi, j’ai profité de ma dernière journée de congés (hélas), pour aller faire des essais afin de sélectionner quel vidéoprojecteur allait trôner (enfin être caché) dans mon salon.

J’avais dans ma short-list : les Sony HW15 ou HW20 (SRXD) , le JVC DLA-HD350 (DILA) et le Mitsubishi HC7000 (TriLCD – que j’avais déjà visionné auparavant). Il est vrai que le visionnage en magasin ne peut pas se faire une idée précise du potentiel maximal des appareils, mais il permet au moins de voir de quoi ils sont capables. Autant le dire tout de suite, les 3 sont à la hauteur de leur réputation et n’importe lequel m’aurait convenu sans aucun soucis. Le choix c’est fait sur quelques petits détails.

Au niveau image, je sais pas si c’était du à la calibration en magasin, mais le JVC écrasait ces 2 concurrents (HW15 et HC7000) en terme de contraste, les couleurs ressortaient bien plus et on était plus dans l’image. Les autres n’étaient vraiment pas mauvais mais en switchant de l’un à l’autre, la différence était bien visible en faveur du JVC. De même sur une scène en noir et blanc (scène d’introduction de Casino Royale), l’image était vraiment en faveur du JVC avec des noirs bien profonds. Niveau fluidité, je n’ai rien remarqué de spécial sur les 3 modèles, juste un petit ressenti bizarre sur les plans rapides avec le Mitsubishi.

Sur les « à côté », le JVC aussi s’est distingué à mon sens : le visionnage s’est fait sans système sonore, le JVC était bien plus silencieux que ses comparses. Petit plus aussi, il est entièrement motorisé et possède un protège-objectif motorisé qui s’ouvre à chaque démarrage et se ferme à l’extinction.

Restait le prix, qui est certes plus élevé que les 2 autres mais au final son prix a quand même bien chuté depuis l’introduction de la nouvelle gamme JVC, ce qu’il le faisait rentrer dans les choix possibles au niveau budget. J’ai estimé que le surcout était justifié, d’autant plus qu’une lampe de rechange était donnée à l’achat. Je suis donc reparti avec un des dernier 350 et j’ai vraiment hâte que mon écran arrive…

JVC DLA-HD350

Forums de discutions :

Partager :

Le début de l’aventure

Introduction

Depuis quelques années, amateur de films, j’ai fait évoluer mon matériel au fur et à mesure des années. Me voici donc sur le point de passer à la vidéoprojection, étape finale (avant une prochaine révolution) dans le rapprochement avec le cinéma. Installé dans un petit appartement parisien, je n’ai malheureusement pas la possibilité de me faire une salle dédiée comme on en voit beaucoup dans le secteur. Peut-être (sans doutes?) dans mon prochain logement. L’enjeu est donc d’intégrer le nécessaire dans mon salon, mais en conservant quand même sa vocation première : ca sera un salon orienté home-cinema, mais cela restera un salon. L’intégration devra se faire de manière la plus discrète possible, WAF compatible, comme on dit. Pour cela, fixer l’écran au mur, cacher au maximum les câbles / équipements, achat d’une télécommande Harmony…

L’espace de 26m² devra contenir :

  • Intégration d’un Home-cinema, un écran LCD de 46 (ou plus), d’un vidéo projecteur et de son écran
  • 2 canapés (dont 1 canapé-lit pour accueillir des amis)
  • Un espace salle à manger
  • Un espace bureau

Mon inspiration vient de l’installation (assez célèbre) d’un dénommé Franky.rds, postée sur HCFR. Ca ne sera pas une copie à l’identique, à cause de ma pièce et de quelques aménagements que je souhaite effectuer, mais la ressemblance sautera forcément aux yeux, mais son installation est tellement splendide qu’elle mérite d’être répliquée (je ne suis pas le premier et sans doutes pas le dernier). L’ensemble sera de style contemporain, très minimaliste, beaucoup d’éclairages indirects. Pour les murs, les tonalités seront le lin sur la plupart des murs et du taupe sur la partie écran, les éléments varieront entre le gris clair et l’anthracite, rien de bien flashy mais plutôt archi-sobre.

Le matériel

A l’heure actuelle :

Image

  • Téléviseur : Sony 46NX700
  • Vidéoprojecteur : J’hésite entre un HW15 et un JVC350, qui sont tous les 2 en fin de vie « commerciale »
  • Ecran : Sinelux de 2m40 de base commandé
  • Sources : Playstation 3 et Xbox360 (et une Wii qui est dans un carton), essentiellement des médias HD, Blu-Ray et jeux.

Son

  • Amplificateur : Yamaha RV-X2065
  • Enceintes : Davis Acoustics Vinci2 (frontales), MV (centrale), Duffy (surround)

Le projet

Commençons par le plus important, car le reste du projet en dépendra : l’agencement. Les images ont été réalisées avec Google Sketchup, les modèles utilisés ne sont pas trop représentatifs des meubles (actuels et à venir), il s’agit pour le moment juste de représenter l’espace

Voila ma pièce et comment je l’ai agencé pour le moment :

Home-cinema : Piece et agencement

Agencement

Home-cinema : Piece et agencement (perspective)

Vue du dessus en perspective

 

Ce n’est peut être pas optimal mais j’ai du faire pas mal de compromis pour arriver à tout faire rentrer et à garder des espaces convenables pour toutes les fonctionnalités de la pièce.

Des petits compléments à ce qu’on ne voit pas sur la photo :

  • Le bas (derrière le canapé et le bureau) est constitué d’une baie vitrée sur toute la longueur.
  • A droite des étagères (en bas à gauche), il y a une petite fenêtre.
  • La pièce à droite du bureau est la cuisine.
  • Le pan du mur qui sépare l’entrée (en haut à droite) et la partie salon est un placard qui s’ouvre vers l’entrée (pour les vêtements).

L’explication des choix :

L’espace salon

L’espace a été assez facile à définir, voulant au minimum une base de vidéoprojection de 2m (+ environs 60cm pour les enceintes, pas de toile transonore), avec un recul suffisant, il n’y avait pas 25 endroits possibles. Cette configuration me permet d’avoir une base de 2m40 avec un recul de 4m50 environ, ce qui est déjà pas mal. J’ai choisi cette orientation plutôt que l’inverse (écran /toile dos à la baie vitrée) car je souhaitais accrocher mon téléviseur au mur, bien plus esthétique que sur pied et qui permet de camoufler plus facilement les câbles. L’écran de projection est motorisé et viendra se placer devant l’écran de télévision pour un visionnage.

Home-cinema : Vue téléviseur

Vue du la télévision

Home-cinema : Vue canapé

Vue du canapé

 

L’espace salle à manger

Assez rapide aussi, j’ai souhaité garder une proximité avec la cuisine. La table semble assez mal placée : en position assise, les chaises de chaque côté empiètent sur la partie salon et sur le passage entrée / coin nuit, la proximité avec le bureau n’est pas terrible non. Mais je pars du postulat que l’ensemble des personnes présentes au même moment effectueront la même chose : soit tout le monde mange/joue sur la table à manger, soit tout le monde est en mode discutions dans le coin salon, soit tout le monde regarde un film/joue à la console, soit je suis tout seul devant l’ordinateur. Sur ce principe, le positionnement devient assez intéressant : chaises rangées, la table sert de séparation avec le reste, en retournant les chaises côté salon, cela crée un espace assez convivial autour de la table basse.

L’espace bureau

Sans cet espace, tout aurait été simple, mais vu que je préfère quand c’est compliqué… J’ai pas mal galéré à trouver quelque chose de potable, d’autant plus que j’avais besoin d’un espace assez large, je ne peux plus me passer de dual-screen. Dans un premier temps, j’avais pensé mettre le bureau derrière le canapé, il aurait pris sa position sur le plan actuel. Mais après quelques tests, cette place m’est apparue la plus appropriée. En reculant le canapé contre la fenêtre, j’ai très largement agrandit l’espace salon, au point de pouvoir rajouter un deuxième canapé. Malgré l’augmentation de la base, on perds un peu en ratio d’image mais c’est plus agréable comme ça à mon gout. Je garde quelque chose que j’aime bien avoir : de la lumière naturelle derrière les écrans. Le défaut est comme celui de la table à manger, l’espace de passage n’est pas très optimisé, cela devrait s’arranger pas mal quand j’aurais changer de fauteuil de bureau.

Home-cinema : Vue bureau

Vue du bureau

 

La suite dans…

Voila, la présentation est faite, on peut toujours discuter de l’agencement actuel, sur le blog bien entendu, mais aussi sur 2 forums que je suis régulièrement et qui cadrent dans le sujet : Legrandforum (Les Numériques) et Homecinema-fr, où je vais poster les évolutions, les liens en bas. J’essayerai de faire des photos pour voir l’état actuel de l’appartement, si je suis en état, ce week-end. Le choix du vidéoprojecteur et les travaux sérieux devraient débuter la semaine prochaine lorsque je réceptionnerai mon écran. En attendant, je vous souhaite des bonnes fêtes et bon réveillon.

Les liens

Les évolutions de l’installation

Forums de discutions :

Partager :