Visite au salon des Numériques : La Factory : Nokia Lumia 920 / 820, 4K…

Les Numériques : La Factory

Le site high-tech Les Numériques organisait son premier salon le jeudi 11 Octobre 2012, ouvert gratuitement à tous. Ce dernier étant situé à Paris (au 104, dans le 19ème arrondissement) et étant moi même lecteur et participant un peu au forum des Nums, je m’y suis rendu après une journée de travail. Voici mon petit compte rendu. Je m’excuse par avance des photos pas exceptionnelles, j’avais pris mon antique compact pour l’occasion…

Muni de mon invitation imprimée, les gentilles hôtesses d’accueil me remettent un sac SnapDragon, contenant quelques publicités et le plan du salon (liste des entreprises participantes). Ce sera malheureusement mes seuls goodies de la soirée : sans doutes en cause mon heure d’arrivée tardive et le fait que j’ai survolé pas mal de stands. Il y avait 4 univers (5 en comptant le labo) : Audio-Video-Photo / Mobilité / Informatique / Autre, organisés autour du point central regroupant l’urne récoltant les bulletins pour le jeu concours (bien dur au passage… ils aiment donner du fil à retordre à leurs lecteurs…)

La Factory : Entrée

Ma principale raison de ma venue était de pouvoir toucher la nouvelle gamme de smartphone de Nokia : les Lumia, propulsés par le nouveau système d’exploitation de Microsoft : Windows Phone 8. Ceux qui ont un peu suivi connaissent mon attachement à l’écosystème mobile de Microsoft, qui va évoluer dans cette nouvelle version (dont encore quasiment rien n’a été dévoilé). Les spécifications ainsi que les petites innovations présentes dans le modèle 920 (écran utilisable avec les gants, à priori de qualité de haut standing, appareil photo avec stabilisateur, NFC, recharge par induction, 4G LTE utilisable à peu près partout sur la planète…) me pousseront sans doutes à changer mon petit Lumia 800 plus tôt que prévu.

Ma principale crainte : le poids (185gr) a été tout de suite dissipée. En terme de ressenti, j’ai trouvé le 920 plus léger que mon 800 (qui n’est pas léger non plus, mais l’utilisant au quotidien, cela me va), j’ai même été obligé d’enlever ma housse de protection pour me convaincre! Il reprend le design du 800, en plus grand, avec quelques petites différences : les boutons ne sont plus en plastique argenté mais en céramique qui change vraiment l’aspect par rapport au 800 (qui fait cheap du coup :( ), le connecteur USB n’a plus un capuchon pour le protéger et se retrouve en bas de l’appareil, centré, tout comme la prise jack qui se trouve au dessus. L’écran avait l’air vraiment plus joli (malgré les traces de doigts partout…), le téléphone était un peu chaud à force de tourner toute la journée. Au niveau des coloris, j’ai eu un 920 jaune (glossy donc), c’est plus joli en vrai qu’en photo mais c’est quand même trop « jaune » pour moi, je pense me tourner quand même vers un noir ou un gris mat. Pour ma part, encore un peu plus conquis (mais n’est-ce pas de l’autopersuasion? J’ai hâte de voir les premiers tests…)

Ensuite, vient le 820, présenté avec plein de coques sur le stand. Il s’agit un peu de la surprise : le design rend vraiment mieux en vrai (la différence est bien plus grande qu’avec le glossy du 920), j’en venais à le trouver assez joli, avec en plus le système de coque interchangeable… De même que l’écran, bien qu’ayant une résolution semblable à mon 800, j’ai trouvé celui du 820 bien plus agréable! J’ai eu aussi une impression d’un poil plus fluide que le 920 mais c’est pas difficilement descriptible (le 920 étant très fluide aussi…). Bref, il est mieux que mes apriori, même si je le trouve un peu cher pour comparé aux HTC (qui étaient à côté mais que j’ai involontairement oubliés d’observer)

Au final, j’ai à peine eu le temps de toucher les appareils, les démonstrateurs imposaient un roulement pour les séances de palpage des objets :( Je n’ai pas même pas pu prendre des photos rapprochées, j’ai essayé de repasser 3 fois, et à chaque fois autant de monde. Même au moment où je quittais le salon, il s’agissait du stand où il y avait le plus de personnes : réel engouement ou simple curiosité?

La Factory : Stand Nokia

Le deuxième stand que je voulais visiter était celui de Sony où était présenté le nouveau modèle 4K (de 84″!) de la marque : le KDL-849005. Plutôt par curiosité (je préfère la vidéoprojection pour les utilisations « typiques » de la 4K, les sources et pour le modique prix de 25000€…). Déjà, la configuration n’était pas vraiment standard, il y avait dans les 2m de recul, soit limite moins que la taille de la diagonale… L’immersion est là c’est sur, mais est-ce que cela sera la nouvelle utilisation des téléviseurs?

Sinon au niveau technique, c’est quand même assez impressionnant, je suis arrivé sur la bande annonce du nouveau spiderman. N’étant pas friand de 3D, je m’apprêtais à partir quand le démonstrateur à passer un clip de démonstration en 2D, et là, en effet, la claque! Le gain de définition est quand même visible par rapport à du full HD classique. Je me rapproche à 30cm de l’écran, et même là, difficile de déceler les pixels… Il faudrait vraiment tester à un distance plus raisonnable pour voir si le gain est vraiment qualitatif. Et aussi sur des modèles de vidéoprojecteur 😀

La Factory : Sony KDL-849005

Petite innovation dont je n’avais pas entendu parler : un système de commande pour téléviseur, qui tourne a priori sur Windows 7, après un calibrage (il faut suivre un point à l’écran). Cela est assez semblable au contrôle de la Xbox via Kinect, pour sélectionner une commande, il faut pointer sur un élément et rester dessus pendant un petit laps de temps. A la différence qu’au lieu de pointer via ses mouvements de la main, il suffit de regarder la commande. Cela semble assez au point, il n’y a pas de fausse manip, mais au même titre que la Kinect, c’est n’est pas vraiment pratique (sauf si on passe toujours 20 minutes à retrouver sa télécommande :p), il doit pouvoir sans doutes y avoir quelques utilités à inventer!

La Factory : Téléviseur Haier pilotable avec les yeux!

Enfin l’endroit où j’ai du passer le plus temps, il s’agit de la partie du labo, il y a plusieurs espaces où l’on pouvait discuter avec les membres des Numériques (de tout et de rien, mais généralement en rapport avec le domaine de compétence de l’intervenant) et leurs outils/matériels (il manquait la célèbre barbie utilisée pour les tests photos…). J’ai pu discuter avec quelques membres de l’équipe et plus particulièrement avec Patrick Pierre Garcia (alias PPG) et quelques lecteurs/forumeurs rencontrés sur le tas, que j’avais déjà rencontré à l’occasion de la visite des studios de CMC.

La Factory : Labo

La Factory : Labo PPG

Pour résumer, une petite soirée agréable, même si la surface d’exposition était relativement petite et les allées aussi, ce qui rendait la circulation difficile avec les stands peuplés (Nokia :( ). L’équipe du site abordable et les visiteurs passionnés de manière générale rend le salon un peu plus convivial que les autres manifestations similaires, même si les stands des marques étaient bien à but commercial. En espérant d’autres éditions avec des horaires un peu plus accessibles.

Partager :

Rules #2 : Double Tap. Coup de coeur : The Walking dead

Les fans du genre auront tout de suite reconnu une des célèbres règles de Bienvenue à Zombieland (IMDB). Cet article va parler de zombies! Etant friand de ce genre de film, mais pas trop des films d’horreur (qu’il ne faut pas placer dans le même panier!), il faut avouer qu’il s’agissait de LA série que j’attendais cette année!

The Walking Dead

Synopsis

Ce premier épisode, intitulé « Days gone bye », a été diffusé le 31 Octobre, par AMC, petite chaîne montante du câble américain, productrice de quelques séries multi-récompensées, telles que « Breaking Bad » ou « Mad Men« . C’est une interprétation tirée d’un comics (que je n’ai pas eu l’occasion de lire) qui connait un certain succès. Tout s’annonce pour le mieux.

Sans faire dans le spoil, on est introduit dans l’histoire en suivant le parcours de Rick Grimes, un sheriff officiant dans une campagne américaine. Ce dernier, blessé par balle, tombe inconscient pendant une grande période. A son réveil, il ne trouve qu’une ville sans vie « humaine » et peuplée de « marcheurs ». Un scénario on ne peut plus classique, déjà vu et revu.

The Walking Dead

Côté acteur, la plupart sont inconnus, j’ai juste reconnu Sarah Wayne Callies, qui interprétait le Docteur Sara Tancredi dans Prison Break. Pour autant le casting et loin d’être mauvais, même énormément de dialogues, chaque personnage fait ressortir des émotions vraies, sans surjouer.

L’ambiance

Autant le dire tout de suite, on est loin d’un Zombieland, d’un Resident Evil ou des jeux du style Left 4 Dead. Point d’explosions de zombies à tour de bras, même si certaines références sont présentes. Il y a même un certain nombre de passages où l’on fait référence aux personnes qui étaient humaines avant de se transformer, laissant plutôt un sentiment de tristesse voir de pitié, loin des moments d’angoisse ou de frénésie meurtrière propres au genre. Pour ma part, sur l’ensemble de ce premier épisode, j’ai trouvé l’ambiance similaire à Je suis une légende : la désolation et le sentiment de se sentir seul au monde.

Côté réalisation, c’est du lourd! Certains plans sont magnifiques, ils font ressortir une ambiance extraordinaire, mentions spéciales pour l’hôpital ainsi que la ville. Les zombies sont bien maquillés et plus vrais que natures. On a l’impression d’être devant un film plutôt qu’une série d’une petite chaîne. On sent d’ailleurs qu’on est dans un chaîne câblée et non une chaîne « grand publique ». La violence n’est pas omniprésente, mais quand elle est là, elle peut aller très loin, avec des scènes vraiment crues, sans aucune censure (rien que la première scène est vraiment osée), à ne pas mettre donc entre toutes les mains. Cela rends cet épisode encore plus immersif, et rends la détresse des acteurs encore plus plausible.

On retrouve pas mal de références, à plusieurs classiques du genre, qui balaye bien l’ensemble du genre à mon gout : du survival, des groupes de « non-infectés » ou la recherche de ces groupes, les réactions des personnes face au phénomène et quelques répliques bien grasses à la fin qui laissent présager de nouveaux personnages un peu plus « fonce dedans ».

The Walking Dead

So?

Comme vous vous en doutez, j’ai adoré ce premier épisode et je le recommande fortement. Certes, l’histoire est classique, et au final, en y regardant de plus près, il n’y a pas énormément d’événements présents dans ce pilote. Il met en place le terrain pour la suite et laisse beaucoup de possibilités pour faire évoluer l’histoire, ainsi que pour revenir sur les événements passés. Il ne s’agit en somme que d’une mise en bouche pour la suite. Mais quelle mise en bouche! Une réalisation parfaite, à mon goût bien entendu, alternant plusieurs phases, des acteurs qui jouent justes, des plans vraiment bien réalisés… Si vous êtes amateurs du genre, il n’y a pas à hésiter, pour les autres, je le conseillerai quand même pour se faire une idée et pour la réalisation.

The Walking Dead

Il n’y a malheureusement pour l’heure qu’une seule petite saison d’annoncée, qui plus est de seulement 6 épisodes. Mais on parle déjà fortement d’une deuxième saison, qui arrivera si la série continue sur cette lancée.

Partager :