Arrivage – Blu-ray : Steelbook The Amazing Spiderman

On continue avec l’édition boitier métal de The Amazing Spiderman, le reboot de l’adaptation cinématographique de l’homme araignée.

Steelbook : The Amazing Spiderman extérieur

Rien de vraiment spécial sur ce steelbook, dans la bonne moyenne à mon goût : le titre et aucune autre inscription, une illustration continue sur les 2 faces…

Steelbook : The Amazing Spiderman intérieur

Rien de spécial non plus pour l’artwork, un peu simple à mon goût… On prend une vue aérienne et on rajoute des fils d’araignées, mieux que rien…

Steelbook : The Amazing Spiderman disques

2 Disques avec des belles illustrations : Spiderman pour le film et le méchant pour les bonus. Cette version steelbook ne contient PAS la version 3D : pour les amateurs de métal et de 3D, il faudra passer 2 fois à la caisse…

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Men In Black 3 (exclusivité Amazon)

Profitant d’une promotion Amazon (valable jusqu’au 31 décembre 2012), j’ai passé une commande de 3 steelbooks dont 2 exclusivités Amazon : Totall Recall : Mémoires programmées et ce Men In Black 3, et The Amazing Spider Man (voir le prochain post).

Steelbook Men In Black 3 extérieur

L’extérieur du boitier est original : les 2 façades représentent des photos de Will Smith et Tommy Lee Jones, mais dessinées grâce à une multitude de sigles MIB3, rappelant l’époque révolue de l’ASCII Art. Aucune inscription supplémentaire (on peut dire qu’il y a assez de texte comme ça :) ). On aime ou on aime pas, mais on peut saluer l’initiative.

Steelbook Men In Black 3 intérieur

L’artwork

Steelbook Men In Black 3 disques

Le boitier contient 3 disques : le film en 3D, le film en 2D et le DVD, avec des impressions différentes.

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Intégrale BREF

Une fois n’est pas coutume, pas de steelbook, mais un petit coffret d’une intégrale d’une série au format très court : L’intégrale BREF, de canal+. L’extérieur est d’un minimalisme maximal : « bref », « l’intégrale » et une petite inscription « Studio Canal », le tout sur un boitier entièrement mat, j’adore personnellement!

Intégrale BREF extérieur

Un système d’accroche original, avec toujours une approche minimaliste.

Intégrale BREF disque

Le coffret est livré avec 10 photos (vendues comme cartes postales…)

Intégrale BREF packaging

Un petit coup de coeur, sachant qu’en plus j’ai beaucoup apprécié la série, je le recommande à tous!

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook E.T.

Encore un monument cinématographique qui a le droit à sa restauration en haute-définition : E.T. L’extra-terrestre, avec en cadeau un petit steelbook.

L’extérieur n’est pas vraiment réussi : l’aspect métallique fait penser à stickerbook, même si ce n’en est pas un. Les impressions passent assez bien, avec un petit fondu pour ne pas avoir de coupure nette avec la partie métallique. La face avant fait un mix entre les 2 affiches du film, qui est assez réussi. Par contre, pas très fan de la face arrière qui est un peu trop simpliste.

Steelbook : E.T. extérieur

L’artwork interne qui reprend une célèbre scène du film.

Steelbook : E.T. intérieur

Il s’agit d’une édition « complète » : Blu-ray du film (avec les doigts imprimés), DVD du film (avec la scène des vélos volants imprimées) et copie digitale.

Steelbook : E.T. disque

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Watchmen (exclusivité Play.com)

Ca faisait un petit moment que je cherchais à acquérir ce film, si possible en version Director Cut qui apporte une petite demi-heure supplémentaire. Ne trouvant pas l’édition très sympathique (et très chère) de chez Futureshop, j’ai profité de la réédition du film en steelbook, chez Play.

On retrouve la recette des rééditions Play : des faces avec le minimum d’inscriptions, avec quelques effets d’impression (les personnages et le titre en impression lisse sur le fond un peu plus mat sur la face avant).

Steelbook : Watchmen extérieur

L’artwork interne avec l’ensemble des héros.

Steelbook : Watchmen intérieur

Le disque avec l’illustration. L’édition est uniquement en anglais (langue et sous titre).

Steelbook : Watchmen disque

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Terminator (exclusivité Amazon)

Une exclusivité en provenance d’amazon.fr : Le steelbook de Terminator : première remarque, c’est un steelbook avec toutes les inscriptions en anglais, sans doutes des économies, passons… Je trouve l’impression un peu sombre à mon goût mais le mélange noir/rouge est plutôt sympa. Il y a un effet qui donne l’impression que la surface accroche un peu, comme sur le steelbook d’Hunger Games. La face avant aurait gagné à mettre les inscriptions un peu plus bas mais il y a quand même un petit effort pour mettre moins d’inscriptions.

Steelbook Terminator Extérieur

Et le strict minimum pour l’intérieur, pas d’artwork (mais la présence d’un livret dont l’intérêt est très discutable…), le visuel de la face avant repris sur le disque.

Steelbook Terminator Disque

Partager :

Visite au salon des Numériques : La Factory : Nokia Lumia 920 / 820, 4K…

Les Numériques : La Factory

Le site high-tech Les Numériques organisait son premier salon le jeudi 11 Octobre 2012, ouvert gratuitement à tous. Ce dernier étant situé à Paris (au 104, dans le 19ème arrondissement) et étant moi même lecteur et participant un peu au forum des Nums, je m’y suis rendu après une journée de travail. Voici mon petit compte rendu. Je m’excuse par avance des photos pas exceptionnelles, j’avais pris mon antique compact pour l’occasion…

Muni de mon invitation imprimée, les gentilles hôtesses d’accueil me remettent un sac SnapDragon, contenant quelques publicités et le plan du salon (liste des entreprises participantes). Ce sera malheureusement mes seuls goodies de la soirée : sans doutes en cause mon heure d’arrivée tardive et le fait que j’ai survolé pas mal de stands. Il y avait 4 univers (5 en comptant le labo) : Audio-Video-Photo / Mobilité / Informatique / Autre, organisés autour du point central regroupant l’urne récoltant les bulletins pour le jeu concours (bien dur au passage… ils aiment donner du fil à retordre à leurs lecteurs…)

La Factory : Entrée

Ma principale raison de ma venue était de pouvoir toucher la nouvelle gamme de smartphone de Nokia : les Lumia, propulsés par le nouveau système d’exploitation de Microsoft : Windows Phone 8. Ceux qui ont un peu suivi connaissent mon attachement à l’écosystème mobile de Microsoft, qui va évoluer dans cette nouvelle version (dont encore quasiment rien n’a été dévoilé). Les spécifications ainsi que les petites innovations présentes dans le modèle 920 (écran utilisable avec les gants, à priori de qualité de haut standing, appareil photo avec stabilisateur, NFC, recharge par induction, 4G LTE utilisable à peu près partout sur la planète…) me pousseront sans doutes à changer mon petit Lumia 800 plus tôt que prévu.

Ma principale crainte : le poids (185gr) a été tout de suite dissipée. En terme de ressenti, j’ai trouvé le 920 plus léger que mon 800 (qui n’est pas léger non plus, mais l’utilisant au quotidien, cela me va), j’ai même été obligé d’enlever ma housse de protection pour me convaincre! Il reprend le design du 800, en plus grand, avec quelques petites différences : les boutons ne sont plus en plastique argenté mais en céramique qui change vraiment l’aspect par rapport au 800 (qui fait cheap du coup :( ), le connecteur USB n’a plus un capuchon pour le protéger et se retrouve en bas de l’appareil, centré, tout comme la prise jack qui se trouve au dessus. L’écran avait l’air vraiment plus joli (malgré les traces de doigts partout…), le téléphone était un peu chaud à force de tourner toute la journée. Au niveau des coloris, j’ai eu un 920 jaune (glossy donc), c’est plus joli en vrai qu’en photo mais c’est quand même trop « jaune » pour moi, je pense me tourner quand même vers un noir ou un gris mat. Pour ma part, encore un peu plus conquis (mais n’est-ce pas de l’autopersuasion? J’ai hâte de voir les premiers tests…)

Ensuite, vient le 820, présenté avec plein de coques sur le stand. Il s’agit un peu de la surprise : le design rend vraiment mieux en vrai (la différence est bien plus grande qu’avec le glossy du 920), j’en venais à le trouver assez joli, avec en plus le système de coque interchangeable… De même que l’écran, bien qu’ayant une résolution semblable à mon 800, j’ai trouvé celui du 820 bien plus agréable! J’ai eu aussi une impression d’un poil plus fluide que le 920 mais c’est pas difficilement descriptible (le 920 étant très fluide aussi…). Bref, il est mieux que mes apriori, même si je le trouve un peu cher pour comparé aux HTC (qui étaient à côté mais que j’ai involontairement oubliés d’observer)

Au final, j’ai à peine eu le temps de toucher les appareils, les démonstrateurs imposaient un roulement pour les séances de palpage des objets :( Je n’ai pas même pas pu prendre des photos rapprochées, j’ai essayé de repasser 3 fois, et à chaque fois autant de monde. Même au moment où je quittais le salon, il s’agissait du stand où il y avait le plus de personnes : réel engouement ou simple curiosité?

La Factory : Stand Nokia

Le deuxième stand que je voulais visiter était celui de Sony où était présenté le nouveau modèle 4K (de 84″!) de la marque : le KDL-849005. Plutôt par curiosité (je préfère la vidéoprojection pour les utilisations « typiques » de la 4K, les sources et pour le modique prix de 25000€…). Déjà, la configuration n’était pas vraiment standard, il y avait dans les 2m de recul, soit limite moins que la taille de la diagonale… L’immersion est là c’est sur, mais est-ce que cela sera la nouvelle utilisation des téléviseurs?

Sinon au niveau technique, c’est quand même assez impressionnant, je suis arrivé sur la bande annonce du nouveau spiderman. N’étant pas friand de 3D, je m’apprêtais à partir quand le démonstrateur à passer un clip de démonstration en 2D, et là, en effet, la claque! Le gain de définition est quand même visible par rapport à du full HD classique. Je me rapproche à 30cm de l’écran, et même là, difficile de déceler les pixels… Il faudrait vraiment tester à un distance plus raisonnable pour voir si le gain est vraiment qualitatif. Et aussi sur des modèles de vidéoprojecteur 😀

La Factory : Sony KDL-849005

Petite innovation dont je n’avais pas entendu parler : un système de commande pour téléviseur, qui tourne a priori sur Windows 7, après un calibrage (il faut suivre un point à l’écran). Cela est assez semblable au contrôle de la Xbox via Kinect, pour sélectionner une commande, il faut pointer sur un élément et rester dessus pendant un petit laps de temps. A la différence qu’au lieu de pointer via ses mouvements de la main, il suffit de regarder la commande. Cela semble assez au point, il n’y a pas de fausse manip, mais au même titre que la Kinect, c’est n’est pas vraiment pratique (sauf si on passe toujours 20 minutes à retrouver sa télécommande :p), il doit pouvoir sans doutes y avoir quelques utilités à inventer!

La Factory : Téléviseur Haier pilotable avec les yeux!

Enfin l’endroit où j’ai du passer le plus temps, il s’agit de la partie du labo, il y a plusieurs espaces où l’on pouvait discuter avec les membres des Numériques (de tout et de rien, mais généralement en rapport avec le domaine de compétence de l’intervenant) et leurs outils/matériels (il manquait la célèbre barbie utilisée pour les tests photos…). J’ai pu discuter avec quelques membres de l’équipe et plus particulièrement avec Patrick Pierre Garcia (alias PPG) et quelques lecteurs/forumeurs rencontrés sur le tas, que j’avais déjà rencontré à l’occasion de la visite des studios de CMC.

La Factory : Labo

La Factory : Labo PPG

Pour résumer, une petite soirée agréable, même si la surface d’exposition était relativement petite et les allées aussi, ce qui rendait la circulation difficile avec les stands peuplés (Nokia :( ). L’équipe du site abordable et les visiteurs passionnés de manière générale rend le salon un peu plus convivial que les autres manifestations similaires, même si les stands des marques étaient bien à but commercial. En espérant d’autres éditions avec des horaires un peu plus accessibles.

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Time Out

Autre achat à la Fnac (de la promotion expirée « édition collector ») : le steelbook français de Time Out.

Time Out extérieur

Steelbook classique de la Fox : bandeau « édition limitée » en haut, titre/acteur sur la façade et une illustration au dos, aucun artwork interne.

Time Out disques

Il s’agit d’une édition Blu-ray/DVD, mais le DVD n’a pas d’emplacement dans le boitier et est livré dans une pochette papier.

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Point Break Edition Ultime

L’édition « ultime » de Point Break ressemble à celle de Il était une fois en Amérique : Boitier métallique grand format, un petit digibook qui contient les disques (Blu-ray et DVD) et un dossier de presse, un petit collier de surfeur s’ajoute comme goodies.

Point Break extérieur

A noter qu’il ne s’agit pas du même format : il est beaucoup plus grand qu’ « Il était une fois en Amérique » (qui était déjà plus grand que les formats G2), plus grand même qu’un format DVD standard, vos bluraythèques n’apprécient pas!

Point Break packaging

Le dossier de presse en haut à gauche, le boitier avec sa tranche en haut à droite et l’intérieur du digibook en bas.

Point Break packaging

On rajoute le collier de surfeur en haut, et l’extérieur du digibook en bas.

Partager :

Arrivage – Blu-ray : Steelbook Hunger Games (exclusivité HMV)

J’ai craqué encore une fois pour un steelbook HMV, Hunger Games, malgré le fait que je m’étais promis de ne plus commander chez HMV vu le trajet et leur protection. Et j’ai à nouveau un petit choc (en bas de la face avant), malgré que l’emballage s’est un peu amélioré, mais ça ne suffit pas apparemment! Je dois être à 50% de défaut sur les steelbooks achetés chez ce marchand. Je vais vraiment arrêter vu les prix et les risques…

Steelbook Hunger Games extérieur

Dommage parce que l’extérieur est vraiment joli, avec un petit effet mat, aucune inscription hormis le titre, je le trouve vraiment joli, dommage pour le pet!

Steelbook Hunger Games disques

Niveau contenu, 1 DVD du film et 2 Blu-ray (un contenant le film et un autre les bonus). Les 3 disques reprennent la même impression, j’ai mis un peu de temps à trouver comment différencier les 2 blu-ray au passage :)

Partager :